•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Programme d'éducation sexuelle : un groupe veut contester la décision du gouvernement Ford

Des Post-it sur lesquels sont dessinés le symbole de la femme et de l'homme.

En juillet, le gouvernement de Doug Ford a annoncé le retour au programme d'éducation sexuelle de 1998.

Photo : Getty Images / Itak Dalee

Radio-Canada

Le retour au programme de 1998 est discriminatoire, selon deux avocats qui ont l'intention de déposer une requête devant le Tribunal des droits de la personne de l'Ontario.

Cette requête sera déposée dans les prochains jours au nom d'un élève de 11 ans, selon les avocats.

Ils affirment que la décision du gouvernement Ford d'abolir le programme d'éducation sexuelle de 2015 contrevient au Code des droits de la personne de la province, qui prévoit que toute personne a le droit de recevoir des services sans discrimination fondée sur le sexe, l’orientation sexuelle ou l’identité sexuelle, notamment.

Or, selon l'enseignant Jay Walls, le fait de ne pas aborder la diversité sexuelle en salle de classe risque de stigmatiser certains élèves en faisant comme s'ils n'existaient pas.

Sylvie Liard, mère d'un enfant qui ne s'identifie pas à un genre, lors de la conférence de presse. À sa gauche, l'enseignant Jay Walls. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sylvie Liard, mère d'un enfant qui ne s'identifie pas à un genre, lors de la conférence de presse.

Photo : Radio-Canada

Le programme d'éducation sexuelle de 2015 est encore plus important dans le Nord de l'Ontario, souligne Sylvie Liard, mère d'un enfant qui ne s'identifie pas à un genre.

Il n'y a pas beaucoup de services, par conséquent, nous dépendons des écoles pour informer nos enfants et notre société, dit-elle.

Ce recours est financé par une campagne de sociofinancement qui a recueilli un peu plus de 500 $ jusqu'à présent.

Réforme du programme sur l'éducation sexuelle - 6 dates clés

Une promesse de campagne

La ministre de l'Éducation de l'Ontario, Lisa Thompson, a répété à la sortie de la période de questions qu'elle entendait consulter les parents pour élaborer un nouveau programme.

Nous avons fait une promesse durant la campagne électorale et nous allons respecter les parents dans ce processus de consultation, a-t-elle lancé.

Une femme devant plusieurs microsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ministre de l'Éducation de l'Ontario, Lisa Thompson.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Les avocats ont l'intention de demander que cette requête soit traitée de manière prioritaire, le retour des classes approchant à grands pas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Société