•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des sanctions pour les joueurs de football accusés : la CFLPA s'interroge

Ballon de football posé sur le sol, joueur flous à l'arrière-plan.
Le syndicat des joueurs de la Ligue canadienne de football enquête sur les mesures prises par la Ligue contre certains de ses membres. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'Association des joueurs de la Ligue canadienne de Football (CFLPA) enquête sur les mesures prises par la Ligue contre certains de ses membres.

Certains joueurs de la Ligue canadienne de football (LCF) font face à des accusations criminelles.

C'est le cas de Teague Sherman, radié du Rouge et Noir d'Ottawa après une présumée affaire d’agression sexuelle, ou de Jerome Messam, accusé de voyeurisme et renvoyé des Roughriders de la Saskatchewan.

Tous deux ne peuvent plus signer de contrat avec la LCF, jusqu'à nouvel ordre.

« Le bureau de la Ligue a imposé subjectivement des sanctions contre ces joueurs en citant des politiques qui pourraient contredire la convention collective », déplore, par voie de communiqué, l'Association.

En entrevue, le directeur exécutif de l'Association, Brian Ramsay, a mentionné que le but de l'enquête n'est pas de mettre l'accent sur le cas d'un joueur en particulier, mais surtout de s'assurer que le processus de la Ligue soit juste.

La CFLPA note qu’elle comprend la gravité de la nature des circonstances et ajoute que certains joueurs de la Ligue ont lancé des initiatives contre la violence faite aux femmes et l’intimidation.

Pas de commentaire quand c'est devant les tribunaux, dit la LCF

En réaction à la déclaration de la CFLPA, la Ligue canadienne de football a répondu être au courant des démarches de l'Association. Dans une réponse écrite, le commissaire Randy Ambroisie a mentionné que la « LCF n’aura pas d’autre commentaire à faire sur le sujet ou à propos des cas individuels qui sont devant les tribunaux  ».

Je peux vous dire que nous prenons notre politique sur la violence envers les femmes et notre engagement à contribuer à des collectivités sécuritaires très au sérieux. Chaque situation est analysée au cas par cas, avec les renseignements les plus fiables auxquels nous avons accès.

Randy Ambroisie

Le commissaire a également déclaré que son organisation a discuté de ces enjeux avec le syndicat qui représente les joueurs et qu'elle continuera de le faire pour s'assurer que le dialogue soit ouvert entre les deux partis.

À la CFLPA, Brian Ramsay souligne lui aussi que les communications avec la Ligue sont positives. Il a tenu à reconnaître le travail réalisé par le commissaire depuis son entrée en poste à l'été 2017.

Football

Sports