•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’homme accusé de tentative de meurtre à Rimouski est remis en liberté

Scène de crime sur le chemin des Pointes à Rimouski
Un homme de Rimouski a été poignardé à plusieurs reprises devant une résidence du chemin des Pointes à Rimouski lundi. Photo: Radio-Canada / Simon Turcotte

Yohan Tardif-Joubert a été remis en liberté après sa comparution au palais de justice de Rimouski mercredi. L'homme de 27 ans de Rimouski a été accusé de tentative de meurtre et de voies de fait graves lundi.

Selon la Sûreté du Québec, Yohan Tardif-Joubert aurait poignardé à plusieurs reprises un homme de 38 ans dimanche soir à Rimouski.

L'homme sera remis en liberté puisque sa détention n'est pas justifiée, selon la juge Célestina Almeïda. Cette dernière estime que l’homme est un individu stable et sans histoire. Il n’a pas d'antécédents judiciaires.

La caution de l'accusé a été fixée à 2000 $. Il lui est interdit d'aller sur le chemin des Pointes à Rimouski et de contacter directement ou indirectement sa conjointe.

L'homme restera chez son père. Il devra respecter un couvre-feu, ne pas posséder d’armes à feu et ne pourra pas consommer ou posséder de drogue, incluant le cannabis, jusqu’au 17 octobre, date d’entrée en vigueur de la loi sur la légalisation du cannabis.

Il devra garder une bonne conduite, informer la cour de tout changement d’emploi et ne pas changer d’adresse sans l’autorisation de la cour.

D’après les informations d’Isabelle Damphousse

Bas-Saint-Laurent

Justice et faits divers