•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vente de cannabis près des cégeps : les jeunes libéraux invitent à la prudence

Des feuilles provenant d'un plant de cannabis.
La vente de cannabis près des cégeps préoccupe les jeunes libéraux. Photo: iStock / Yarygin
Radio-Canada

Après le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, c'est au tour des jeunes libéraux d'exprimer leurs préoccupations par rapport à la vente légale de cannabis près des cégeps.

Un texte de Louis Gagné

« Je pense qu'il faut rester vigilant [parce que] ça reste une drogue, et il ne faut pas encourager la consommation de cette drogue », affirme le président de la Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec, Stéphane Stril.

Le jeune militant a réagi mercredi à la décision de la Société québécoise du cannabis (SQDC) d’ouvrir une succursale à proximité de l’Université Laval et des cégeps Champlain St. Lawrence et de Sainte-Foy, à Québec.

Stéphane Stril ne va pas jusqu’à exiger le choix d’un nouvel emplacement. Il invite toutefois le gouvernement à tout mettre en œuvre pour éviter que des étudiants mineurs puissent se procurer du cannabis dans un point de vente de la société d’État.

Ces magasins de cannabis vont quand même "carter" […] Il y a quand même un contrôle qui est fait et je pense que ça doit rester la priorité du gouvernement.

Stéphane Stril, président de la Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec

Campus sans fumée

L’emplacement de la succursale de la SQDC préoccupe également la direction du Cégep de Sainte-Foy, qui dit promouvoir les saines habitudes de vie auprès de ses étudiants afin de favoriser leur réussite.

« Plusieurs institutions scolaires sont dans le secteur qui a été choisi, et ce choix génère certainement des inquiétudes », indique la directrice des communications de l’établissement, Claude Boutin.


Photographie d’un espace commercial vacant situé au 2491, chemin Sainte-Foy, à Québec. Le local est situé à côté d’un dépanneur de l'enseigne Couche-Tard.La Société québécoise du cannabis ouvrira une succursale dans ce local du chemin Sainte-Foy. Photo : Radio-Canada / Rénald Gingras

Elle rappelle que le cégep s’est doté l'an dernier d’une politique sans fumée qui s'applique à l'ensemble du campus.

« Il est interdit de fumer sur les terrains du cégep. Nous serons donc attentifs à la suite des événements sur ce dossier. »

Conforme à la loi

La ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, a répété mardi que l’emplacement de la future succursale de la SQDC était conforme à la Loi sur le cannabis.

Cette dernière précise que les points de vente de cannabis ne peuvent pas se trouver à moins de 250 mètres des écoles primaires et secondaires. Elle ne prévoit aucune restriction pour les cégeps et les universités.

Mme Charlebois a tenu à rappeler que l’objectif de la SQDC n’était pas d’encourager la consommation de cannabis, mais plutôt d’inciter à s’en procurer de façon légale et sécuritaire.

La ministre ne partage pas les inquiétudes soulevées par son collègue Sébastien Proulx, qui s’oppose à l’implantation de succursales à proximité des établissements scolaires. Elle l’invite toutefois à faire part de ses préoccupations à la SQDC.

Québec

Politique provinciale