•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident de travail mortel : J. D. Irving écope d’une amende de 89 500 $

Les drapeaux d'Irving, du Canada et de la Nouvelle-Écosse en berne devant les bureaux de l'usine.

L'entreprise J. D. Irving avait mis les drapeaux en berne à son usine de Bible Hill après la mort du travailleur Chad Smith en 2016.

Photo : CBC/Paul Palmeter

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La forestière J. D. Irving doit payer une amende de 89 500 $ en raison d'un accident qui a coûté la vie à l'un de ses travailleurs en 2016.

Chad Smith est mort à l’âge de 28 ans dans une scierie de l’entreprise à Valley, près de Bible Hill, en Nouvelle-Écosse. L’accident est survenu le lendemain du jour où sa fiancée, Kalie Olmstead, avait acheté une robe pour leur mariage qui devait être célébré deux mois plus tard.

Mme Olmstead trouve un peu de réconfort dans le dénouement de l’affaire. Elle dit être particulièrement contente que ce soit enfin terminé.

Chad Smith lit un livre à sa filletteAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Chad Smith était le père de la petite Chloe.

Photo : Gracieuseté de Kalie Olmstead

Le juge Alain J. Bégin, de la Cour provinciale à Truro, a aussi ordonné à J. D. Irving de payer 55 000 $ pour créer un fonds de bourse en mémoire de Chad Smith. Les bourses seront offertes à des étudiants inscrits au programme de santé et de sécurité au travail du Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse.

Le procureur de la Couronne Alex Keaveny explique que l’amende de 89 500 $ montre qu’il y a de sérieuses conséquences pour ce genre d’infraction. Quant au fonds de bourse, ajoute-t-il, il rappellera aux étudiants pourquoi ils se sont inscrits à ce programme.

Kalie Olmstead est d’accord. Ces étudiants devront un jour faire preuve de diligence pour que de tels accidents ne se reproduisent pas, explique-t-elle.

La Couronne et la défense étaient d’accord sur la peine à imposer à J. D. Irving. Selon un exposé conjoint des faits lu en cour, Chad Smith a perdu la vie le 27 juin 2016 lorsqu’il a été renversé par un chariot élévateur frontal sur un pont pour piétons et véhicules à l’usine. Il venait tout juste d’arriver au travail et il est mort sur place.

Irving reconnaît sa culpabilité

Le procès devait commencer en mai, mais environ une semaine avant, l’entreprise a reconnu sa culpabilité à une accusation portée en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail. Cette dernière stipule que les entreprises doivent respecter les règles établies par l’Association canadienne de normalisation en la matière.

Selon ces règles, explique le procureur Alex Keaveny, les piétons et ces véhicules ne doivent pas se côtoyer dans la mesure du possible, mais lorsqu’il est impossible de faire autrement, il faut respecter des règles claires pour le mouvement des véhicules et des piétons.

Chad Smith et Kalie Olmstead, souriants et couchés l'un à côté de l'autreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Chad Smith et Kalie Olmstead comptaient se marier.

Photo : Gracieuseté de Kalie Olmstead

Kalie Olmstead a ressenti un certain soulagement lorsque l’entreprise a reconnu sa culpabilité. Elle croit qu’il en va de même pour toutes les personnes touchées par l’accident.

Le travailleur Robert (Bob) Sellers conduisait le véhicule. Il transportait du bois. Ni lui ni un autre conducteur qui est passé sur le pont une minute plus tôt n’ont vu Chad Smith, selon les propos entendus en cour. M. Sellers a trouvé M. Smith après l’accident et il a immédiatement appelé de l’aide. Des collègues ont tenté de lui prodiguer les premiers soins. Un appel a été lancé au service d’urgence 911.

La mort de Chad Smith aurait pu être évitée

Au moment des faits, Robert Sellers et Chad Smith respectaient les procédures établies par l’entreprise.

L’accident aurait pu être évité, selon le procureur de la Couronne. La faute doit être attribuée à J. D. Irving, et non à ses travailleurs, ajoute-t-il.

Au moment de l’accident, aucune barrière sur le pont et dans la cour de l’usine ne séparait les piétons et les véhicules, aucun panneau n’indiquait aux camions de s’arrêter aux intersections, et aucun passage pour piétons n’était délimité sur le sol.

J. D. Irving a fait des changements dans la scierie

Après la mort de Chad Smith, J. D. Irving a investi plus de 100 000 $ pour améliorer la sécurité dans la scierie. Elle a notamment pris les mesures suivantes :

  • une formation additionnelle sur la sécurité au travail;
  • un nouveau pont réservé aux piétons;
  • des panneaux d’arrêt sur le pont;
  • des barrières séparent les piétons des véhicules.

Chad Smith était un employé estimé et il avait beaucoup d’amis parmi ses collègues, affirme Mary Keith, porte-parole de J. D. Irving. L’entreprise respecte la décision de la cour, ajoute-t-elle, et la sécurité dans la scierie s’est améliorée depuis la tragédie.

D’après un reportage de Sherri Borden Colley

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !