•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hearst va de l’avant avec la construction d'un pavillon controversé

Plan du bâtiment en deux dimensions avec des bancs extérieurs.

Le concept du pavillon Espace Hearst

Photo : Bâtisseurs Strategik

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Malgré l'opposition de certains citoyens, la Ville de Hearst va de l'avant en ce qui a trait à l'aménagement d'un pavillon servant à tenir des événements.

Un texte de Francis Bouchard

Lors d’une réunion mardi soir, le conseil municipal a approuvé unanimement l’embauche d’un entrepreneur local pour la construction de la structure baptisée Espace Hearst, sur le terrain de l’hôtel de ville.

Le coût total est estimé à un million de dollars, mais la municipalité déboursera environ 100 000 $ de ce montant, ayant réussi à obtenir des subventions des gouvernements fédéral et provincial.

Le conseil municipal de Hearst en 2018.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le conseil municipal de Hearst lors de sa réunion mardi soir.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Il y a une semaine, un citoyen a présenté au conseil une pétition de quelques centaines de signatures de personnes s’opposant au projet.

Éric Lehoux avait évoqué des inquiétudes au chapitre des coûts d’exploitation et de la concurrence avec des organismes ou des entreprises qui accueillent des événements.

Le maire de Hearst, Roger Sigouin, rappelle que le projet est envisagé depuis près de 15 ans pour faciliter la tâche des organismes qui présentent des événements, en évitant qu’ils aient à monter des tentes et à déplacer des toilettes portatives.

« C’est pour faire grandir notre communauté. Il y en a partout ailleurs des pavillons comme ça. Je pense que les gens vont apprécier lorsque tout sera en place. »

— Une citation de  Roger Sigouin, maire de Hearst

Le maire Sigouin affirme que la municipalité a consulté des organismes comme le Conseil des arts de Hearst, propriétaire de la Place des Arts.

La municipalité estime que le pavillon subira une perte d’exploitation d'environ 1000 $ par année.

Le pavillon sera utilisé pendant trois saisons, soit le printemps, l’été et l’automne. Il pourra accueillir jusqu’à 300 personnes assises et comprendra une salle de toilettes.

La construction doit débuter à l’automne. Des espaces de stationnement seront déplacés sur une section de la 10e Rue, juste à côté, qui a été fermée à la circulation par la municipalité il y a quelques années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !