•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec, Ottawa et CAE investissent près d'un milliard pour la recherche aérospatiale

Un pilote en formation dans un simulateur de vol construit par CAE
Le programme permettra la création de 400 emplois. Photo: CAE

Ottawa, Québec et l'entreprise CAE, spécialiste des simulateurs de vol et de la formation des pilotes, ont annoncé mercredi un investissement de près d'un milliard de dollars sur cinq ans pour la recherche.

Ottawa injectera 150 millions de dollars dans ce projet et Québec, 47,5 millions. CAE déboursera quant à elle 721 millions de dollars.

Ce montant servira au développement du projet Intelligence numérique, qui vise à améliorer les expériences de formation.

« En utilisant de nouvelles technologies, telles que l'intelligence artificielle, les mégadonnées, la réalité augmentée, ainsi que plusieurs autres, et en les appliquant à la science de l'apprentissage, nous révolutionnerons l'expérience de formation des pilotes, des équipages et des professionnels de la santé, en plus d'améliorer la sécurité », se targue CAE dans un communiqué.

« Dans le cadre de nos investissements, on va développer un campus d’innovation ici même dans nos locaux à Montréal », a par ailleurs annoncé le grand patron de CAE, Marc Parent, depuis le siège social de l'entreprise, mercredi, dans l’arrondissement de Saint-Laurent, à Montréal.

Le programme de recherche doit permettre la création de 400 emplois, dont 335 à Montréal, et la mise en place de 550 stages. Le nombre de bourses d'études sera également doublé.

Quelque 150 PME et 50 universités et centres de recherche collaboreront également au projet.

Les politiciens présents lors de l'annonce, notamment le premier ministre canadien Justin Trudeau, le premier ministre québécois Philippe Couillard et la mairesse de Montréal Valérie Plante, se sont tous réjouis et ont vanté l'expertise canadienne dans le domaine de l'innovation.

« L'innovation est le moteur de l'économie mondiale et notre pays est très bien placé pour profiter pleinement des nouvelles opportunités qui en découlent », a lancé M. Trudeau.

« Aujourd'hui, on peut encore constater devant nous l'élan du Québec, il faut poursuivre cet élan », a soutenu M. Couillard.

« On voit à quel point l'innovation à Montréal est forte. On voit à quel point à quel point on peut aller plus loin », a renchéri Mme Plante.

Turbulence et occurences

Cette annonce intervient alors que CAE traverse une zone de turbulence. Le 22 juin dernier, les 475 employés de l'entreprise à Montréal ont déclenché une grève après le refus des dernières offres patronales visant à renouveler la convention collective.

Ce n’est pas la première fois que CAE bénéficie d’investissements du gouvernement. En 2014, Ottawa a notamment consenti une aide financière remboursable de 250 millions de dollars à l'entreprise. Le programme subventionné s'étalait lui aussi sur cinq ans et visait à mettre au point une nouvelle génération de simulateurs de vols.

L’entreprise avait réussi à vendre 48 simulateurs de vol complets au cours de son exercice financier 2014, un record pour l'entreprise montréalaise.

Économie