•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nombreux hommages après la mort d’un aîné autochtone qui avait recueilli 350 enfants

Walter Linklater et sa femme serrent les mains d'enfants.
Walter et Maria Linklater se sont occupés d'environ 350 enfants placés dans leur famille d’accueil. Photo: Radio-Canada

Walter Linklater, un aîné autochtone de la Saskatchewan, reconnu pour sa grandeur d'âme, est mort dimanche.

L'homme de 79 ans est mort paisiblement, selon son fils, Michael Linklater.

Avec sa femme, Maria, Walter Linklater a recueilli environ 350 enfants qui avaient été placés dans leur famille d’accueil et dont certains souffraient du trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale.

Le couple a consacré sa vie à la promotion de la culture des Premières Nations tout en jetant des ponts entre Autochtones et non-Autochtones en Saskatchewan.

« C’était un homme extraordinaire », confie sa nièce, Diane Littlecrow, une des organisatrices d'un camp culturel dans la Première Nation de Whitecap Dakota. Walter Linklater, même proche de la mort, avait facilité la tenue des cérémonies spirituelles pour les participants du camp pendant quatre jours.

Une grande tristesse

La mort de Walter Linklater a suscité des milliers de messages de condoléances.

« C’était un enseignant, un mentor, un détenteur de savoir et un ami pour des milliers de personnes à travers le Canada », a dit le chef de la Fédération des nations autochtones souveraines, Bobby Cameron, par voie de communiqué.

Le chef de police de Saskatoon, Troy Cooper, a souligné que des drapeaux seront mis en berne, mercredi, en mémoire de l’aîné. « C’était un enseignant patient et il a tout donné, même quand il était fatigué. Merci, Walter, pour ce que tu m'as enseigné et ton amitié », a-t-il écrit sur Facebook.

La levée du corps de Walter Linklater a lieu mardi, à Whitecap Dakota, et ses funérailles se tiendront mercredi.

Diane Littlecrow dit qu’elle retiendra les trois principes de vie qui ont guidé son oncle : « Soyez bon. Aimez les autres. Faites ce qu'il faut pour vivre bien. »

Saskatchewan

Engagement communautaire