•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les clients suivis à la trace dans les centres commerciaux?

Vue sur l'intérieur d'un centre commercial. On voit un panneau interactif qui permet aux visiteurs de se retrouver dans l'immeuble.

Ce dispositif tactile d'orientation du Chinook Centre, dans le sud de Calgary, utilisait une technologie de reconnaissance faciale. Le centre commercial dit maintenant ne plus utiliser ce système.

Photo : Srah Rieger

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La société immobilière canadienne Cadillac Fairview, qui fait déjà l'objet d'une enquête pour l'utilisation de la reconnaissance faciale dans ses centres commerciaux, suivrait, en plus, le comportement des personnes qui font leurs achats à l'aide de leur cellulaire.

Un ancien employé de Cadillac Fairview a dit à CBC News être au courant qu’au moins un des centres de la société immobilière a installé un système pour suivre le déplacement des téléphones cellulaires. Les données sont ainsi amassées pour faire une étude de marché.

CBC News a accepté de ne pas révéler l’identité de l’employé. Ce dernier a travaillé pendant plus de trois ans dans le domaine de la sécurité pour Cadillac Fairview. Il était responsable de fournir l’accès pour l'installation du système en 2016.

Le système surveillait et notait où chaque cellulaire se trouvait dans le centre et le temps qu'il restait dans un endroit particulier, selon lui.

Cadillac Fairview n'a pas répondu aux demandes de CBC News pour savoir si le système était toujours en place dans ses centres commerciaux.

La politique de confidentialité en ligne de la société indique que certains immeubles sont équipés de capteurs et de caméras pour surveiller la circulation et pour donner des « informations démographiques » sur les personnes qui se rendent dans un centre commercial.

La politique mentionne aussi qu'elle suit la circulation dans l'édifice à l'aide d'informations telles que les adresses MAC, un code identifiant tout appareil capable de se connecter au wi-fi.

Cadillac Fairview avait déjà reconnu utiliser un logiciel de reconnaissance faciale et des caméras avec les dispositifs tactiles d'orientation de son centre commercial pour suivre l'âge et le sexe des consommateurs, à leur insu.

La directrice des communications d’entreprise de Cadillac Fairview, Janine Ramparas, a déclaré que la société a suspendu l’utilisation de ces caméras en réponse aux récentes enquêtes du commissaire à la protection de la vie privée.

Selon des experts en protection de la vie privée, ce type de technologie permettant de suivre le comportement des clients est utilisé depuis des années.

« Lorsqu'une personne entre dans une propriété, elle peut être suivie par le signal et les identifications uniques de son téléphone cellulaire », explique Sharon Polsky, présidente du Conseil canadien de la protection des renseignements personnels et de l'accès à l'information.

Le Conseil a déjà demandé à la commissaire à la protection de la vie privée de l'Alberta d'enquêter pour savoir si l'utilisation de la reconnaissance faciale par Cadillac Fairview violait des lois.

Avec les informations d’Anis Heydari, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !