•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pilier de Uashat-Maliotenam, Réginald Vollant, emporté par le cancer

Réginald Vollant, micro à la main, s'adresse à la foule sur la scène du festival Innu Nikamu.

Le directeur du festival Innu Nikamu prend la parole sur la scène de ce grand rendez-vous.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Très actif dans sa communauté de Uashat-Maliotenam, Réginald Vollant a été emporté par le cancer, lundi. Le directeur depuis 2011 de la radio CKAU est décédé à l'âge de 57 ans.

Un texte de François Robert

Réginald Vollant était un motivateur qui a contribué au rayonnement de plusieurs artistes et personnalités autochtones, dont le duo Kashtin, constitué de Florent Vollant (son frère) et de Claude McKenzie.

De gauche à droite : les musiciens Florent Vollant, Réginald Vollant et Claude McKenzie sur scène.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

De gauche à droite : les musiciens Florent Vollant, Réginald Vollant et Claude McKenzie sur scène

Photo : Florent Vollant, Réginald Vollant et Claude McKenzie

Il a été l'un des responsables de la création du Musée Shaputuan, à Sept-Îles, qu'il a dirigé de 1997 à 2003.

Réginald Vollant était également directeur du festival Innu Nikamu depuis 2011.

Il laisse dans le deuil sa famille et ses proches.

Le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL), Ghislain Picard, soutient en entrevue à l'émission Bonjour la Côte que la Nation innue vient de perdre son plus ardent défenseur.

Il mentionne que Réginald Vollant était de toutes les tribunes pour le rayonnement de la communauté, notamment au festival Innu Nikamu.

Ces années passées à soutenir le festival Innu Nikamu et [à] s’assurer que le festival maintienne son rendez-vous annuel à Uashat Mak- Maniutenam... Il s’est battu contre vents et marées pour justement assurer que cette grande rencontre estivale ait lieu.

Ghislain Picard, chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador
Ghislain Picard, chef de l'APNQL.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ghislain Picard, chef de l'APNQL

Photo : Radio-Canada

Le chef de la communauté de Uashat-Maliotenam, Mike McKenzie, s’est dit touché profondément par ce départ, par voie de communiqué. Par sa personnalité, son énergie et son dynamisme, Réginald aura largement contribué au rapprochement des communautés et sa volonté de promouvoir la culture autochtone sous toutes ses formes laisse derrière lui un héritage empreint d’une profonde noblesse […]

Mike McKenzie, chef innu de Uashat Maliotenam.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mike McKenzie, chef innu de Uashat Maliotenam.

Photo : Radio-Canada / Louis Garneau

Pour sa part, le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, affirme en entrevue à l'émission Bonjour la Côte que Réginald Vollant était le meilleur porte-parole du rapprochement entre les communautés autochtones et allochtones.

Selon Réjean Porlier, il faisait aussi le pont entre les générations.

La communauté perd un grand ambassadeur, souligne Réjean Porlier. En même temps, il a semé plein de graines, Réginald. Moi, je vois les plus jeunes et les autres autour qui sont là, ils me semblent avoir le goût de reprendre, je dirais, ce drapeau-là et d’aller de l’avant.

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

Photo : Radio-Canada

La directrice des Services français de Radio-Canada sur la Côte-Nord, Josée Chaboillez, a aussi tenu à rendre hommage à ce Nord-Côtier qui a beaucoup collaboré avec Radio-Canada, ce matin, à l'émission Bonjour la Côte.

Ce qu’il faisait Réginald, c’était de créer des liens en partageant sa culture et en s’inspirant des rencontres pour que de vraies amitiés se tissent, indique Josée Chaboillez. Et moi, je trouve que c’est toute la communauté de la Côte-Nord, autant autochtone que non autochtone, qui perd un être généreux, sensible, un communicateur touchant et pertinent. On l’a entendu quand on a fait les émissions avec lui.

Autour de la table : Bis Petitpas, Réginald Vollant, Sylvie Ambroise, Alexandre Aster.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Autour de la table : Bis Petitpas, Réginald Vollant, Sylvie Ambroise, Alexandre Aster

Photo : Radio-Canada

Je suis sûre que nos auditeurs cette journée-là du 21 juin, pour la Journée nationale des peuples autochtones, je suis sûre qu’ils ont reconnu l’authenticité s’ils ne le connaissaient pas, et je suis sûre qu’ils ont adopté l’homme et l’animateur!

Josée Chaboillez, directrice des Services français de Radio-Canada sur la Côte-Nord
L'homme au micro de Radio-Canada dans une tente.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Réginald Vollant.

Photo : Radio-Canada

Il faisait les choses avec cœur. Il faisait également en sorte que les gens autour de lui se sentent bien.

Kathleen Fontaine, adjointe à la coordonnatrice du festival Innu Nikamu

Les funérailles auront lieu le jeudi 9 août à 14 h à l’église Notre-Dame du Cap à Maliotenam.

Avec les informations d'Audrey Beauchemin

Côte-Nord

Engagement communautaire