•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Californie fait face au plus grand feu de forêt de son histoire

Les précisions de Jacaudrey Charbonneau
Radio-Canada

Une vague de chaleur persistante et des vents violents alimentent le plus grand incendie de l'histoire récente de la Californie, qui continue de gagner du terrain dans le nord de l'État le plus peuplé des États-Unis. Le brasier a fait au moins deux morts et ravagé près de 1200 kilomètres carrés de terrain, en plus de détruire 75 maisons et 68 autres bâtiments.

Baptisé « Mendocino Complex », l’incendie est composé de deux foyers d’incendie mitoyens – le feu du Ranch et le feu de la Rivière –, qui ont tous deux pris naissance le 27 juillet dernier. Les deux foyers d’incendie se sont suffisamment rapprochés, lundi, pour être désormais considérés comme un seul et même incendie.

Selon le bilan qu'a présenté le service des pompiers californien Calfire à 10 h (HAE), mardi, l'incendie avait déjà dévoré 117 638 hectares. Le Mendocino Complex est ainsi devenu le feu de forêt le plus dévastateur de l'histoire de la Californie. L'incendie Thomas, qui détenait le record de superficie détruite jusqu'à mardi, avait ravagé 114 078 hectares en décembre 2017.

Si le Mendocino Complex était une ville, ce serait la quatorzième plus grande des États-Unis. Plus grand que New York, Chicago, Philadelphie et Houston.

Le bureau des services d'urgence du gouverneur de Californie. sur Twitter

Pour l'heure, le feu du Ranch était maîtrisé à 20 % et celui de la Rivière, à 78 %. Les flammes se trouvent maintenant à quelque 150 km de San Francisco.

Les autorités californiennes, qui s'appuient sur les prévisions météorologiques, estiment par ailleurs que le Mendocino Complex brûlera jusqu'à la fin du mois d'août.

Un avion survole la forêt et largue du retardant.Le feu de forêt du Mendocino Complex n'est maîtrisé qu'à 30 % par les pompiers. Photo : AFP/Getty Images / NOAH BERGER

D'autres feux brûlent toujours en Californie

Un autre feu de forêt qui sévit actuellement dans le nord de la Californie, Carr, a tué quant à lui une dizaine de personnes et détruit plus de 1600 bâtiments, dont un millier de logements. Il n’était contenu qu'à 47 %, selon le dernier bilan.

L'autre grand incendie de la région, Ferguson, qui a provoqué la fermeture partielle du parc national de Yosemite en pleine saison touristique, était contenu à 43 %.

Plus de 14 000 pompiers combattent les divers incendies en cours dans l'État de Californie.

Des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées depuis le début de cette série de sinistres. Certaines ont été autorisées à rentrer chez elles ces derniers jours.

Ces feux sont « extrêmement rapides, extrêmement agressifs, extrêmement dangereux », a déclaré Scott McLean, un chef adjoint du département californien des forêts et de la protection contre les incendies.

« Voyez comme c'est devenu énorme, en seulement quelques jours... Voyez à quelle vitesse cet incendie du Mendocino Complex est monté dans le classement des sinistres », a-t-il souligné.

Trump blâme les lois environnementales

Le président américain Donald Trump, qui a annoncé dimanche que des fonds fédéraux seront débloqués pour venir en aide aux zones touchées par les feux de forêt en Californie, estime que les incendies dans cet État sont « amplifiés » par « les mauvaises lois environnementales qui ne permettent pas d'utiliser correctement d'énormes quantités d'eau facilement accessible ».

« C'est détourné dans l'océan Pacifique. Il faut aussi couper des arbres pour empêcher le feu de se répandre », a indiqué sur Twitter le président américain lundi.

En réalité, « nous avons plein d'eau pour lutter contre ces incendies, mais soyons clairs : c'est notre climat modifié qui conduit à des feux plus graves et plus destructeurs », a dit au New York Times Daniel Berlant, sous-chef adjoint à CalFire.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Feux de forêt

International