•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ton monte à la séance du conseil municipal de Saguenay

Des conseillers.

Le conseiller Kevin Armstrong a levé le ton lors de la séance du conseil municipal.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ton est monté lundi soir à la séance du conseil municipal de Saguenay. Le conseiller Kevin Armstrong a dénoncé le manque de transparence de la fonction publique de même que le peu d'investissements pour l'arrondissement de Jonquière, « qui passe toujours en troisième ».

Un texte de Roxanne Simard

Au moment de la nomination de Sonia Simard comme nouvelle directrice de l'arrondissement de Jonquière, en remplacement de Mathieu Gravel, le conseiller du district 4 s'est vidé le coeur.

Il a ouvertement critiqué la façon dont M. Gravel a été congédié, de même que le manque de transparence de certains fonctionnaires. Le mandat de Mathieu Gravel n'a pas été renouvelé après la période de probation de six mois, une décision qu'ont prise les fonctionnaires municipaux.

Kevin Armstrong précise avoir entendu des rumeurs disant que Mathieu Gravel avait été mis à pied car il contribuait à l'isolement de l'arrondissement de Jonquière, chose qu'il s'explique difficilement.

Qu’un seul individu, qui était là depuis à peine cinq mois, puisse isoler un arrondissement de la fonction publique, je le comprends très mal.

Kevin Armstrong, conseiller municipal

L’évaluation de M. Gravel relevait de la perception de certaines personnes de l’administration, mais ce que j’en comprends, c’est que ce n’est pas nécessairement partagé par une large proportion. Puis, les faits évoqués sont difficiles à vérifier pour les élus. Pour mettre à pied quelqu’un, il faut s’assurer que ce qui est reproché lui a été adressé et qu’il a pu se corriger, a-t-il précisé.

Kevin Armstrong a décidé de se prononcer pendant la séance du conseil afin d'informer la population des agissements de certains fonctionnaires.

À la défense de Jonquière

M. Armstrong a profité de sa prise de parole pour critiquer le retard de Jonquière en matière d'investissements, précisant que l'arrondissement arrivait toujours à la troisième place des priorités.

Le sentiment qui existe dans la population, on se doit comme élu de le livrer tel quel. Ça date vraisemblablement de l’ancienne administration et ça se poursuit. C’est un sentiment chez les gens, mais c’est appuyé par un paquet de faits, a-t-il lancé.

Il a cité en exemple le projet de la place Nikitoutagan, qui traîne en longueur alors que la Ville se penche actuellement sur le projet d'amphithéâtre au centre-ville de Chicoutimi.

De son côté, la mairesse Josée Néron assure avoir déjà amorcé le processus de rééquilibre des investissements. Le projet de la place Nikitoutagan n'a pas été mis de côté, a-t-elle assuré.

Il y avait eu une étude qui a été tablettée sur une réflexion de développement d’ensemble du secteur de la Saint-Dominique. Pour être sûre de ne pas y aller à la pièce, j’ai demandé à ce qu’elle soit présentée. On nous a dit : "Donnez-nous un peu de temps pour la mettre à jour et on va venir vous la présenter", note Josée Néron.

L'étude sur le projet de revitalisation du secteur de la rue Saint-Dominique devrait être présentée en septembre, selon la mairesse.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale