•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Légalisation du cannabis : le privé se précipite vers l'Ontario

Un pot de marijuana.
Un pot de marijuana Photo: La Presse canadienne / DARRYL DYCK

Plusieurs entrepreneurs rapportent une ruée vers l'Ontario pour s'emparer du marché de la marijuana à des fins récréatives.

Un texte d'Annie Poulin

Toutefois, le gouvernement de Doug Ford n'a toujours pas précisé comment le cannabis sera vendu dans la province au moment de sa légalisation le 17 octobre prochain.

Il y a une frénésie, affirme le président de Starbuds Canada, Dave Martyn.

Selon lui, les entreprises rivalisent pour obtenir rapidement les meilleurs emplacements commerciaux.

Portrait de Dave Martyn.Le président de Starbuds Canada, Dave Martyn, affirme qu'il y a une importante frénésie des entreprises qui désirent s'installer rapidement dans le marché ontarien de la distribution de marijuana à des fins récréatives. Photo : Starbuds Canada

D'ailleurs, Starbuds Canada a récemment annoncé qu'elle a déjà loué des locaux en Ontario en vue d'y vendre du cannabis dès cet automne.

Le niveau d'anticipation est majeur en ce moment.

Dave Martyn, président de Starbuds Canada

La propriétaire de la boutique spécialisée HotBox à Toronto, Abi Roach, confirme que plusieurs membres de l'industrie se précipitent pour obtenir les meilleurs points de vente. Ce sera bientôt difficile de mettre la main sur des locaux intéressants, dit-elle.

L'Ontario est le plus grand marché du Canada avec plus de 14 millions d'habitants, explique l'analyste de la société américaine MedMen, Vahan Ajamian.

L'entreprise qu'il représente a d'ailleurs embauché une équipe de courtiers immobiliers spécialisés pour trouver rapidement des espaces commerciaux dans la province.

Silence du gouvernement

Le secteur privé se précipite, alors que le gouvernement de Doug Ford n'a toujours pas annoncé comment les Ontariens pourront se procurer de la marijuana à des fins récréatives lorsque celle-ci sera légalisée en octobre.

Un homme portant un complet bleu derrière un podium.Le premier ministre ontarien Doug Ford Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Plusieurs médias ont toutefois rapporté l'intention du gouvernement de permettre aux entrepreneurs de vendre du cannabis.

Il s'agirait d'un changement de cap, puisque, sous le gouvernement libéral de Kathleen Wynne, la province avait annoncé que la distribution serait monopolisée par la Société ontarienne du cannabis, une agence contrôlée par la LCBO.

Les observateurs affirment qu'il est maintenant difficile de prévoir si le gouvernement confiera la vente au secteur privé uniquement ou s'il préférera un modèle mixte, où le privé et le public sont responsables de la distribution.

Nous avons d'abord entendu que le secteur privé allait tout contrôler, affirme Deepak Anand, le vice-président des relations gouvernementales chez Cannabis Compliance, une firme-conseil qui offre ses services aux entreprises de l'industrie.

Maintenant, on se fait dire que ça pourrait aussi être un modèle mixte, public-privé, explique-t-il.

Entrepreneuriat

Économie