•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de forages dans les cours d'eau, répète le ministre Moreau

Personne debout sur une pierre au bord de la rivière Matapédia.
La rivière Matapédia Photo: King of the River

Les nouveaux règlements sur les hydrocarbures ne permettront pas de forer sous les lacs et les rivières, promet une fois de plus le ministre des Ressources naturelles et de l'Énergie, Pierre Moreau. Le ministre entend modifier les propositions de règlement si elles ne sont pas assez claires.

Un texte de Michel-Félix Tremblay

Le journal Le Devoir rapportait, dans son édition de samedi, que le gouvernement Couillard ouvrait la porte aux forages sous les cours d'eau, contrairement à l'engagement pris par le ministre Moreau de ne pas faire ce type de travaux.

En effet, le projet de règlement sur les forages en milieu hydrique, présenté une première fois en septembre et modifié en juin, propose un cadre de référence pour les forages sous-marins.

On peut y lire, par exemple, que le titulaire d’une licence doit s’assurer que les navires, les plateformes, les appareils de navigation et les équipements sont nettoyés avant leur mobilisation sur le site des activités.

Il est aussi mentionné que le demandeur devra fournir des informations concernant la faune aquatique et le mouvement anticipé des glaces lors de travaux exploratoires.

Une femme se baigne dans un lac entouré de nature et d'une plage de sable.Les vacances d'été au Québec Photo : Julie Mainville

Dans cette proposition de règlement, on apprend aussi que « les secteurs d’intérêt pour la mise en valeur des hydrocarbures en milieu hydrique se concentrent essentiellement au Lac-Saint-Jean ».

Le ministre a-t-il menti?

Au bureau du ministre, l'attachée de presse Catherine Poulin répète que le ministre n'a pas menti et que les forages sous les lacs et les rivières ne seront pas permis lorsque les règlements entreront en vigueur, c'est-à-dire d'ici quelques jours ou quelques semaines.

Notre intention, c'est que ce ne soit pas possible; si, à la lecture des règlements, une interprétation laisse une ouverture, ce sera corrigé.

Catherine Poulin, attachée de presse du ministre Pierre Moreau

Une deuxième et dernière période de consultation sur ces nouveaux règlements a pris fin vendredi. Ils devraient entrer en vigueur d'ici au déclenchement de l'élection.

Dans le projet de règlement, on précise que les forages seront interdits dans certains cours d'eau, entre autres le fleuve Saint-Laurent, le lac Saint-Jean et la rivière Saguenay.

Environnement