•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tornade d'Alsonsa : pas d'alerte sur les téléphones faute de réseau

Quatre hommes nettoient les débris d'une maison détruite par le passage de la tornade d'Alonsa

Le nettoyage des débris d'une maison détruite par la tornade

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les personnes résidant dans le secteur d'Alonsa n'ont pas reçu d'alerte sur leur téléphone cellulaire avant qu'une tornade ne frappe la municipalité, vendredi soir, parce que le réseau cellulaire est insuffisant dans ce secteur.

Le système national d’envoi d’alertes sur les téléphones cellulaires en cas de situation dangereuse n’a pas été efficace dans ce cas, selon la directrice administrative de la Municipalité rurale d’Alonsa, Pamela Sul.

Environnement Canada assure avoir publié un bulletin d’alerte à 20 h 17, soit 13 minutes avant que la tornade ne touche terre. Celle-ci a balayé Alonsa, Silver Ridge et la zone de Margaret Bruce Beach pendant plus de 20 minutes, laissant derrière elle une zone détruite large de 800 mètres et provoquant la mort d'un homme de 77 ans.

« L’alerte de tornade était publiée avant même que la tornade ne se soit formée », précise Natalie Hasell, météorologue de sensibilisation aux alertes à Environnement Canada. « De notre côté, Alonsa a été un grand succès. »

« On ne pouvait appeler personne »

Natalie Hasell s’est rendue sur place samedi et, en parlant avec les gens, s’est rendu compte que beaucoup n’avaient pas reçu d'alerte.


« Beaucoup d’entre eux étaient dehors et ont pu voir ce qui arrivait, mais cela ne leur a pas donné beaucoup de temps pour autant pour se préparer », dit-elle.

De son côté, Pamela Sul assure avoir vu un message d’alerte sur sa télévision.

Elle a alors décidé de fuir la zone et, lorsque son téléphone avait du réseau, a reçu l’alerte, soit environ 30 minutes après que celle-ci eut été diffusée.

Le manque de service a aussi empêché les autorités locales d’avertir les habitants, dit la directrice administrative.

« On ne pouvait pas les appeler pour les avertir. Cela fait longtemps que ça faisait partie de nos préoccupations. »

Des travaux ont réduit le service

En juin, CBC indiquait que de nombreux résidents étaient sans réseau cellulaire depuis six semaines après que des tours de téléphonie près d’Amaranth et d'Ebb and Flow eurent fait l'objet de travaux d’améliorations.

Michelle Gazze, une porte-parole de Bell MTS, a confirmé que l’entreprise avait récemment effectué des travaux pour améliorer le réseau sans fil, mais que quelques régions où la couverture était déjà limitée ont pu voir leur couverture se réduire davantage. Elle a ajouté que ces zones utilisent le réseau HSPA, plus lent, mais pas incompatible avec la réception des messages d’alerte.

Bell MTS travaille à trouver une solution, précise-t-elle.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !