•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Homme de Shawinigan disparu : sa voiture retrouvée

Photo de Jacques Arbour, porté disparu

La Direction de la police de Trois-Rivières est à la recherche de Jacques Arbour, porté disparu.

Photo : Police de Trois-Rivières

Radio-Canada

Le véhicule de Jacques Arbour, porté disparu lundi matin, a été retrouvé inoccupé dans le secteur du parc national de la Mauricie. L'homme de 62 ans de Shawinigan avait été vu pour la dernière fois dimanche matin, dans un camping du secteur Saint-Louis-de-France à Trois-Rivières.

Le véhicule de marque Toyota Yaris 2010 rouge a été retracé sur le chemin du parc national, près de l'entrée de Saint-Jean-des-Piles. Cette voie d'accès est par ailleurs fermée pour plusieurs mois en raison de travaux de réfection.

« Il n'y a pas de traces de l'homme », explique le porte-parole de la police de Trois-Rivières, Luc Mongrain, qui précise que la Sûreté du Québec participe aux recherches.

Un maître-chien a été mis à profit pour ratisser le secteur, selon les autorités. Les enquêteurs voulaient tenter de retracer le chemin qu'aurait pu parcourir M. Arbour depuis son véhicule.

Des membres de la famille du disparu étaient sur place lundi après-midi pour assister aux recherches. Ils se sont tous dit bouleversés par les événements. La famille de Jacques Arbour souligne que c'est un homme sans histoire. « On comprend pas pourquoi il est disparu comme cela. Il s'en allait travailler et il s'est jamais présenté à son travail. On l'a cherché une partie de la nuit, tout le monde », souligne son frère, Michel Arbour, visiblement bouleversé par la situation.

Il était impossible pour les proches du disparus de participer aux recherches lundi après-midi pour éviter d'ajouter de nouvelles odeurs qui brouilleraient des pistes potentielles pour le maître-chien.

« Dès qu'on peut, tout le monde, on va faire une battue, ça, c'est officiel », soutient le frère de la potentielle victime.

Le fil des événement

L’homme a quitté le terrain de camping La Rochelle dimanche vers 6 h 30 pour se rendre à son travail au Super C de Shawinigan. Selon la Direction de la police de Trois-Rivières, il ne s’est jamais présenté sur les lieux.

Sa famille est sans nouvelles depuis, rapporte la police, qui ajoute que rien ne semble expliquer sa disparition pour le moment.

L’homme de 62 ans mesure 1 m 63 et pèse 70 kg. Il a les yeux pers et les cheveux rasés. Il a un tatouage de scorpion sur la poitrine et porte des lunettes ainsi qu’une chaîne au cou.

Toute information le concernant peut être transmise à la police de Trois-Rivières.

Mauricie et Centre du Québec

Disparition