•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manque d’infrastructures touristiques sur la Côte-Nord

Les sites de camping de la Côte-Nord débordent de visiteurs.
Les sites de camping de la Côte-Nord débordent de visiteurs. Photo: Radio-Canada / Nicolas Lachapelle Plamondon
Radio-Canada

De plus en plus de touristes choisissent la Côte-Nord pour y passer leurs vacances. L'engouement pour la région serait si marqué que l'offre en hébergement et en transport, notamment, est parfois insuffisante pour répondre à la demande.

Un texte de Laurence Royer

Des observateurs de l'industrie touristique constatent que les vacanciers sont de plus en plus nombreux à visiter Sept-Îles ou la Basse-Côte-Nord, en quête de grands espaces et de découvertes.

Alberte Marcoux est la directrice générale de la coopérative Voyages Coste, qui offre notamment des excursions en Basse-Côte-Nord. Elle affirme que tous les groupes de voyage sont déjà pleins pour la saison estivale.

Le Bella Desgagnés affiche pratiquement complet jusqu'à la troisième semaine de septembre.

Alberte Marcoux, directrice générale de Voyages Coste

L’agente des communications et du marketing à Tourisme Sept-Îles, Alexandra Power, observe aussi une hausse du nombre de touristes dans la région.

Alexandra Power est agente des communications et du marketing à Tourisme Sept-Îles.Alexandra Power est agente des communications et du marketing à Tourisme Sept-Îles. Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Cependant, la hausse du nombre de touristes sur la Côte-Nord entraînerait des lacunes dans l’offre en hébergement et en transport.

Selon Tourisme Sept-Îles et Tourisme Côte-Nord, les terrains de camping ne seraient pas assez nombreux sur la Côte-Nord.

On est obligé de refuser des gens au camping municipal. Forcément, je crois qu'il manque un peu d'hébergement alternatif ou de terrains de camping.

Alexandra Power, agente des communications et du marketing à Tourisme Sept-Îles

Par ailleurs, Alberte Marcoux estime que les municipalités de la Basse-Côte-Nord n’ont pas les infrastructures nécessaires pour accueillir un nombre croissant de touristes. Elle croit que les entreprises touristiques locales devront s’adapter pour répondre à la demande.

Le village de Harrington Harbour.Le village d'Harrington Harbour Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle-Plamondon

Saison touristique plus longue

Alexandra Power observe aussi que la saison touristique s'allonge, ce qui complique le recrutement de personnel en fin de saison.

Les gens viennent après la fête du Travail, note-t-elle. Malheureusement, à Sept-Îles, on est très dépendant de la clientèle étudiante qui retourne dans les grands centres ou aux études à la fête du Travail. On aurait besoin que nos centres touristiques restent ouverts plus longtemps pour pouvoir accueillir la clientèle.

Tourisme Côte-Nord fait le même constat, mais précise que les entreprises font des efforts pour étendre leurs activités après la fête du Travail.

Des plaisanciers reçoivent des consignes avant de partir en kayak.L'activité de sensibilisation à la sécurité nautique s'inscrivait dans les célébrations de la Fête du Nautisme. Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Tourisme Côte-Nord prévoit dévoiler son bilan détaillé de la saison estivale à l'automne.

Côte-Nord

Tourisme