•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apple retire de ses plateformes la plupart des balados d'InfoWars

Alex Jones marche dans un corridor.

Alex Jones, d'InfoWars, le 17 avril 2017, au Texas

Photo : La Presse canadienne / AP/Tamir Kalifa/Austin American-Statesman

Reuters

La plupart des balados de l'animateur américain Alex Jones, un théoricien du complot, ont été retirés d'iTunes et de l'application Podcasts, rapporte dimanche le site d'informations BuzzFeed, qui cite un porte-parole d'Apple.

Alex Jones a fondé le site InfoWars en 1999, élargissant progressivement son public. Il a notamment relayé les théories présentant les attentats du 11 septembre 2001 comme une manipulation fédérale.

Apple a dit à BuzzFeed avoir supprimé cinq des six balados d'InfoWars, dont War Room et The Alex Jones Show. Seul RealNews with David Knight était toujours offert dimanche sur les plateformes d'Apple.

Alex Jones a réagi à la nouvelle sur les réseaux sociaux lundi en fin de matinée. « Nous avons été bannis de Facebook, d'Apple et de Spotify. Quel média conservateur sera le prochain? La plateforme dont nous ne pourrons jamais être bannis et qui nous diffuse en direct sera la prochaine. »

La semaine dernière, Facebook a suspendu le compte d'Alex Jones, lui reprochant de propager un discours haineux. La plateforme de vidéos en ligne YouTube a retiré quatre de ses vidéos.

Par ailleurs, la plateforme de musique en ligne Spotify a également retiré certains épisodes des programmes d'Alex Jones la semaine dernière.

« Spotify peut confirmer qu'elle a supprimé des épisodes précis de l'Alex Jones Show qui ont violé notre charte sur les contenus haineux », a déclaré un porte-parole de l'entreprise dimanche soir.

Réseaux sociaux

Techno