•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un citoyen de Rouyn-Noranda en cavale contre les déchets sauvages

Dépotoir sauvage à Rouyn-Noranda rempli de déchets en pleine nature

Les dépotoirs illégaux sont encore présents en Abitibi-Témiscamingue

Photo : Radio-Canada / Guillaume Rivest

Radio-Canada

Exaspéré de constater que des citoyens de l'Abitibi-Témiscamingue larguent leurs déchets en pleine nature, Guy Martin, un passionné de plein air, a décidé de faire la lutte aux dépotoirs sauvages.

Un texte de Lise Millette

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, il invite les citoyens à visionner son montage, dans lequel il retire d’un secteur boisé de nombreux déchets.

L'objectif en est un de sensibilisation envers la population, envers les gens, parce que finalement on sait que le déchet qu'on va déposer dans un milieu sauvage, en 2018 ça n'a plus sa place. On a toutes les facilités d'aller déposer nos déchets dans un endroit où ils seront disposés adéquatement.

Guy Martin est un mordu de nature. Chaque semaine, il publie des contenus podcast sous le vocable Simplement plein air, où il parle de chasse, de pêche et de plein air. Sa passion le place aux premières loges des dépôts de déchets dans la nature.

Écoutez, comme citoyens, c'est un devoir de regarder vers demain, d'éliminer ces déchets, cette pollution pour l'oeil. Surtout en pleine nature, affirme Guy Martin.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Abitibi

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Abitibi.