•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un couple veut un renforcement des règles entourant la strychnine

Kyle MacLintock et Erika Shuurmans sont agenouillés sur une pelouse avec leur chien Hercules attaché à une laisse.
Kyle MacLintock et Erika Shuurmans avec leur nouveau chien, Hercules Photo: Radio-Canada / Olivia Stefanovich
Radio-Canada

Un couple d'Indian Head, en Saskatchewan, qui a vu son chien perdre la vie en raison d'un empoisonnement à un pesticide destiné à contrôler les petits rongeurs souhaite que la réglementation soit renforcée sur ce produit.

Kyle MacLintock et Erica Schuurmans ne savent pas qui a épandu ce produit chimique sur leur terrain, près de Regina, mais des tests ont confirmé qu’il s’agissait de la strychnine.

Leur chien, Roo, en est mort en juin 2017 pendant un barbecue organisé chez eux. L’animal a été transporté d'urgence chez un vétérinaire qui n’a pas pu le sauver.

« Il aurait été plus facile d’accepter [cette mort] s’il s’agissait d’un trouble médical, mais de savoir qu'il s'agit d'un poison, c’est difficile à accepter », dit Mme Schuurmans.

Au pays, la strychnine est vendue uniquement en Alberta et en Saskatchewan. Santé Canada envisage d’en interdire l'utilisation contre les rongeurs et mène une consultation publique jusqu’au 27 septembre.

Cependant, le ministère de l’Agriculture de la Saskatchewan souligne que l’interdiction de ce pesticide pourrait causer des pertes de millions de dollars pour les cultures et le bétail.

De plus, d’autres produits chimiques risquent alors d’être utilisés.

Saskatchewan

Protection des écosystèmes