•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC enquête toujours sur la disparition d’une famille survenue il y a 29 ans

Une photo d'une famille de quatre.

Personne n'a vu ou entendu Ronald Jack, Doreen Jack et leurs deux fils, Russell et Ryan, depuis le 2 août 1989.

Photo : Photo fournie par Marlene Jack

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) est toujours à la recherche d'informations sur Ronald et Doreen Jack et leurs deux enfants, portés disparus en 1989 en Colombie-Britannique. Les enquêteurs sont à la recherche d'une personne qui aurait fourni des informations par l'entremise d'une personne tierce.

Les policiers souhaitent parler directement à cette source, dans l’espoir d’obtenir des renseignements qui feraient débloquer l’enquête.

La famille Jack a quitté son domicile de Prince George à l’été 1989 pour aller travailler sur un chantier forestier. Ronald et Doreen Jack étaient âgés de 26 ans à l’époque. Leurs fils, Russell et Ryan, avaient 9 et 4 ans.

Photos de deux adultes et deux enfants. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les membres de la famille Jack avant leur disparition, il y a 29 ans.

Photo : GRC de Prince George

La mère de Ronald Jack est la dernière personne à avoir communiqué avec eux, lors d’un appel téléphonique le 2 août 1989.

Des milliers de documents, mais aucune piste

« Nous croyons qu’il y a des gens qui possèdent certaines informations, mais qui, pour quelques raisons que ce soit, ne se sont pas encore manifestés », soutient Craig Douglass, de la GRC de Prince George.

« Nous aimerions que ces gens nous contactent pour que nous puissions résoudre ce mystère qui dure depuis trois décennies », ajoute-t-il.

Des boîtes de documents empilées.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La GRC de Prince George a accumulé des milliers de documents au cours de l'enquête sur la disparition de la famille Jack, qui se poursuit depuis près de 30 ans.

Photo : GRC de Prince George

Craig Douglass affirme que les enquêteurs ont étudié « des milliers de documents », mais que rien n’a mené à une piste sérieuse.

Marlene Jack, la soeur de Doreen, avait 23 ans lorsque la famille de quatre a disparu. Elle a témoigné dans le cadre de l'enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées en septembre 2017.

Une femme parle au micro en tenant une photo de la famille disparue. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Marlene Jack, la soeur de Doreen, a témoigné dans le cadre de l'enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, en septembre 2017.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Elle souhaite garder espoir, mais trouve cela difficile. « C’est frustrant lorsqu’on entend toujours la même chose : "rien de nouveau, rien de nouveau" », dit-elle.

La GRC demande à toute personne qui aurait de l’information à propos de Ronald, Doreen, Russell et Ryan Jack de contacter le détachement de Prince George au 250 561-3300 ou, pour demeurer anonyme, d’appeler Échec au crime au 1 800-222-8477.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Disparition