•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La maison jaune, de Lucie Fauteux

L'auteure Lucie Fauteux

L'auteure Lucie Fauteux

Photo : Myriam Lafrenière

Radio-Canada

Lucie Fauteux a tellement bougé qu'elle a du mal à établir quelle est sa ville d'origine! Disons qu'elle a grandi entre Lac-Mégantic et Sherbrooke avant d'adopter le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie comme milieu de vie. Elle fait partie des 32 auteurs en lice pour le Prix du récit Radio-Canada 2018.

Rédactrice agréée, réviseure, grande lauréate 2015 des Mérites rédactionnels de la Société québécoise de la rédaction professionnelle (SQRP), Lucie Fauteux travaille pour un centre de recherche appliquée en matière d’énergie renouvelable situé à Gaspé. Elle offre par ailleurs ses services à titre de rédactrice pigiste pour quelques organisations, grandes et petites, réparties sur l’ensemble du territoire québécois. Contenus pour le web, environnement, muséologie, minières; les champs d’intérêt sont nombreux et la curiosité, aiguisée. Amoureuse des mots, des écrits et des écritures, elle s’exerce à ses heures à la calligraphie, propose sa collaboration à certains magazines et soumet à l’occasion des textes à des concours.

Les premières lignes de La maison jaune

Le claquement sec d’une planche qui cède.

Le fracas, et puis la poussière, âcre et jaune. Lac-Mégantic. Au détour d’une promenade, j’assiste hébétée à la démolition d’une maison ancestrale. Tous les matériaux, planches, poutres, briques et bardeaux, entassés, brisés, cassés se confondent en un amalgame informe. J’ai l’impression d’avoir sous les yeux un amas de souvenirs, sens dessus dessous.

Ce qu’en pensent nos lectrices et lecteurs

Dans La maison jaune, le récit entremêle avec sobriété et émotions l’histoire d’une femme à celle, plus vaste, du village qui l’a vue grandir. À l’aune d’un évènement tragique qui a fait les manchettes des journaux de la province, on s’intéresse aux points de contact entre un destin individuel et le lieu qui le supporte. Avec doigté face à l’impensable et à l’impondérable, le texte explore les questions de la mémoire et de l’héritage lorsque le fil tranquille des jours est bouleversé par un accident dévastateur.
Chloé Savoie-Bernard, lectrice 2018

Véritable tremplin pour les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada (Nouvelle fenêtre) sont ouverts à tous, amateurs ou professionnels. Ils récompensent chaque année les meilleurs récits (histoires vécues), nouvelles et poèmes inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture au Banff Centre des arts et de la créativité en Alberta; 
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

Vous aussi, vous écrivez? La période d'inscription pour un autre de nos prix de la création, le Prix de la nouvelle (fiction) est en cours du 1er septembre au 31 octobre!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Livres

Arts