•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de gymnase toujours dans les cartons au Patro de Jonquière

L'édifice du Patro de Jonquière

Le Patro de Jonquière

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Malgré une réponse négative de Québec pour aider le financement du nouveau gymnase, le Patro ne perd pas espoir. Le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, s'implique afin de permettre la construction.

Un texte de Flavie Villeneuve

Depuis l’annonce du refus de subvention, le centre communautaire a reçu plusieurs élans de solidarité.

Le député de Jonquière reconnaît les efforts faits par le Patro lors de sa campagne de financement et veut apporter son aide dans le dossier.

Les enfants ont besoin d’un gymnase neuf, car les installations sont désuètes. C'est fréquenté par presque 1000 enfants chaque été. Le Patro mérite cette subvention, c'est un tour de force pour un organisme communautaire d'aller chercher 2 millions de dollars dans la communauté, affirme le député de Jonquière Sylvain Gaudreault.

M. Gaudreault a envoyé vendredi matin une lettre au premier ministre Philippe Couillard pour obtenir des explications.

Il veut des éclaircissements sur la possibilité de réviser la demande de subvention. Il remet principalement en question la déclaration du député Serge Simard à la suite de l'annonce du refus.

Comment Serge Simard, député et adjoint parlementaire du premier ministre, peut affirmer qu’un choix a été fait entre le gymnase et le stade multisport alors que ce sont normalement des critères de sélection objectifs?, se questionne Sylvain Gaudreault.

Solidarité

Depuis le début de la semaine, c'est un dossier qui a rassemblé la communauté. On sent l'amour de la population pour ce projet-là, confie le directeur général du centre communautaire, Yannick Gagnon.

Le Patro a reçu de nombreux encouragements à la suite de la décision du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Des gestes qui soutiennent la décision de ne pas abandonner le projet de gymnase.

Les fonds demeurent auprès de nos partenaires même si les travaux ne commencent pas tout de suite, explique M. Gagnon. Mon conseil d’administration et moi avons rendez-vous avec la mairesse Josée Néron pour faire un constat et discuter. Nous sommes soutenus.

Le Patro et la Ville de Saguenay se rencontreront le vendredi 10 août pour discuter du dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !