•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vente aux enchères d'un patrimoine familial de belles d'autrefois

Le reportage de Leïla Dahel-Jolin

Une collection de voitures d'époque est mise aux enchères samedi et dimanche dans le sud-est de la Saskatchewan. L'organisateur, Louis Gervais, souhaite remettre au plus offrant plus de 125 voitures et quelques dizaines d'objets d'antan, tous acquis par lui et son père au fil des ans.

Un texte de Leïla Jolin-Dahel

Louis Gervais raconte que la décision de mettre la collection de son père, Alexandre Gervais, aux enchères a été difficile à prendre. Décédé il y a cinq ans, son père était un vrai passionné de vieilles voitures. Pour Louis Gervais, c’est donc une façon de lui rendre hommage, tout en laissant la chance aux membres de sa famille de mettre la main sur un des véhicules, s’ils le désirent.

« Ça me casse le coeur, mais on dit ça en anglais “life goes on” », a-t-il concédé, en retenant ses larmes. Louis Gervais a grandi en voyant les voitures que son père avait commencé à collectionner avant même sa naissance.

La plus vieille des automobiles de la collection a été fabriquée en 1907, comme le souligne M. Gervais. Il ajoute que plusieurs raretés se trouvent parmi les modèles mis aux enchères, dont une voiture électrique datant de 1915 et des modèles venus directement de Londres.

Chacun des véhicules représente pour Louis Gervais de nombreux souvenirs. Il précise que la voiture préférée de son père a entre autres été présentée à l’Exposition universelle de Montréal en 1967.

Une voiture d'antan noire avec une étiquette d'enchères apposée sur la vitre principaleUn modèle Star Six de 1927 Photo : Radio-Canada

« Mon père avait plusieurs voitures favorites, mais sa préférée de toutes, je continue de penser que c’est la Star Six, à cause des souvenirs qui y sont rattachés », a expliqué l'organisateur de la vente.

Louis Gervais admet que sa favorite à lui est une voiture de marque Honda décapotable de couleur rouge datant des années 1960. Il s’agit de sa première voiture, qu’il a achetée avant même d’avoir obtenu son permis de conduire, dit-il.

« C’était vraiment populaire avec les filles, cette auto-là. Je ne sais pas pourquoi, il n’y avait qu’un seul gars dedans! », a-t-il raconté à la blague en ajoutant que cette voiture lui a permis de rencontrer sa femme, Lucille.

Louis Gervais a d’ailleurs confié que cette Honda rouge fait partie des voitures les plus populaires auprès des potentiels acquéreurs. Une automobile de modèle Case (1911) a également reçu plusieurs offres, dit-il.

Un homme souriant est debout à côté d'une voiture rouge décapotableLouis Gervais pose à côté de sa décapotable, une Honda. Photo : Radio-Canada

Des acheteurs qui viennent de loin

En plus des voitures, Louis Gervais compte se départir de nombreux objets datant d’une autre époque comme des plaques d’immatriculation, des pièces de carrosserie, de la vaisselle et de vieilles enseignes.

Louis Gervais estime que la vente aux enchères pourrait attirer entre 1500 et 2000 personnes provenant surtout de l’Ouest canadien. Des gens de Vancouver et d’Edmonton et même de l’Ontario et du Québec ont également fait connaître leur intérêt, explique M. Gervais. Il ajoute que des personnes provenant de la Californie, de la Floride et de l’État de New York ont aussi communiqué avec lui.

D’après l’organisateur de la vente, une des voitures, une voiture électrique, attire l’attention à l’international. Des gens de l’Angleterre, de la Norvège et du Danemark l’ont interrogés à ce sujet.

Une voiture poussiéreuse avec la porte ouverte et une affiche sur laquelle on peut lire Millburn 1915, 80 volts, D.C.Une voiture électrique (1915) Photo : Radio-Canada

La ferme familiale Gervais à Alida dans le sud-est de la Saskatchewan accueillera aussi les curieux qui désirent simplement admirer la collection d’automobiles d’autrefois.

« Tout le monde peut venir. C’est gratuit jusqu’au moment d’acheter. Venez manger une bouchée, venez visiter », a encouragé Louis Gervais, en mentionnant que des stands de nourriture seront installés sur place.

La vente aux enchères aura lieu samedi et dimanche, dès 9 h.

Saskatchewan

Société