•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PQ mise sur les abribus pour mousser sa candidate dans Taschereau

Le Parti québécois a lancé une campagne publicitaire sur des abribus pour faire connaître sa candidate de Taschereau, Diane Lavallée.

Le Parti québécois a lancé cette campagne publicitaire sur des abribus pour faire connaître sa candidate de Taschereau, Diane Lavallée.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Signe que la course s'annonce chaude dans Taschereau, la candidate péquiste qui tente de succéder à Agnès Maltais, Diane Lavallée, a lancé une campagne publicitaire en attendant l'arrivée des pancartes électorales.

Depuis jeudi, des publicités à l’image de la candidate sont affichées dans sept abribus de secteurs achalandés de la circonscription du centre-ville de Québec. Le message est simple : « Diane Lavallée au service des gens de Taschereau ».

Diane Lavallée, une ancienne présidente de la Fédération des infirmières du Québec devenue gestionnaire et sous-ministre dans la fonction publique, est la seule candidate péquiste à profiter d’une telle campagne dans la région de Québec.

L'enjeu est de taille dans Taschereau pour le Parti québécois, qui espère conserver sa seule circonscription dans la capitale.

Affiches légales

Contrairement aux affiches syndicales préélectorales posées sur des poteaux de la Ville, ces messages affichés dans des espaces publicitaires sont légaux.

« Le parti qui est autorisé peut faire des dépenses à saveur électorale pour présenter, par exemple, une candidate ou un candidat. L’idée, c’est que ce soit fait à partir de contributions amassées conformément à la loi et que ce soit colligé dans le rapport financier annuel du parti », explique Julie St-Arnaud-Drolet, porte-parole du Directeur général des élections du Québec.

La campagne publicitaire, qui se poursuit jusqu’au 22 août, coûte un peu moins de 10 000 $, a fait savoir l’attachée de presse de la candidate, Cécile Larouche.

Selon Mme Larouche, la candidate est également très présente sur le terrain. Diane Lavallée participe à des activités publiques chaque jour. Elle est notamment allée à la rencontre des électeurs aux Fêtes de la Nouvelle-France.

Diane Lavallée s’est déjà présentée pour le Parti québécois dans la circonscription voisine de Jean-Talon, en 1994. Elle avait été battue par seulement 25 voix par la libérale Margaret Delisle.

Une course à suivre

Le château fort péquiste sera très courtisé en vue de l’élection provinciale du 1er octobre. Tous les partis ont déjà présenté leur candidat.

Le Parti libéral du Québec mise une fois de plus sur Florent Tanlet, l’actuel attaché de presse de la ministre Dominique Vien.

La Coalition avenir Québec présente une femme d'affaires immigrante, Svetlana Solomykina.

Québec solidaire a pour sa part offert la circonscription à Catherine Dorion, une ex-candidate d’Option nationale.

Agnès Maltais a choisi de ne pas solliciter de nouveau mandat après 20 ans de politique.

Québec

Politique provinciale