•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Demandeurs d’asile : l’Ontario insatisfait de l’investissement d’Ottawa

Un homme portant un complet bleu derrière un podium.

Le premier ministre ontarien Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien déplore le peu de financement accordé par Ottawa pour aider à l'accueil des demandeurs d'asile dans la grande région de Toronto.

En conférence de presse en matinée, le ministre fédéral de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime, Bill Blair, et le maire de Toronto, John Tory, ont confirmé qu’une somme de 11 millions de dollars sera allouée afin d'aider à l’accueil des demandeurs d’asile pour la grande région de Toronto.

Il a été réaffirmé que 450 demandeurs d’asile seront relocalisés dans des chambres d’hôtel de la grande région de Toronto. À la fin mai, ils avaient été temporairement logés dans les dortoirs de deux collèges de Toronto, mais la Ville Reine avait jusqu'au 9 août pour trouver une autre solution.

Selon un porte-parole pour le premier ministre, Doug Ford, cette ré-annonce est une insulte pour les gens de l’Ontario.

La province de l'Ontario demande au gouvernement fédéral de payer sa part des coûts associés aux passages frontaliers illégaux et de trouver une solution à long terme à la crise frontalière. Les tweets, les photos et les chambres d'hôtel ne sont pas la solution.

Un porte-parole du premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

L’Ontario demande au gouvernement fédéral d’investir près de 200 millions de dollars, dont 74 millions de dollars pour la ville de Toronto et 12 millions de dollars pour la municipalité d’Ottawa.

Deux hommes derrière un podium.

Le ministre fédéral de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé, Bill Blair, et le maire de Toronto, John Tory, en conférence de presse le 3 août.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Selon le maire de Toronto, John Tory, l’engagement de 11 millions de dollars du gouvernement constitue un pas en avant important, mais des fonds supplémentaires seront bientôt nécessaires.

Un centre de triage pour les demandeurs d’asile sera également créé à Cornwall pour gérer le flux migratoire.

Politique provinciale

Politique