•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nombre record de morts par surdose en une semaine à Vancouver en 2018

Les secours tentent de réanimer une personne qui a fait une surdose dans une rue de Vancouver.

Selon l’administration municipale, ces données montrent que la crise continue d’avoir un effet important à Vancouver.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Du 23 au 29 juillet, à Vancouver, 11 personnes sont mortes d'une surdose présumée de drogues, annonce la Ville dans un communiqué, publié vendredi.

Il s’agit de la pire semaine qu’a connue la métropole en la matière en 2018, d’après les données de la police de Vancouver, précise le communiqué.

Selon l’administration municipale, ces données montrent que la crise continue d’avoir un impact important à Vancouver. Ce constat survient au lendemain de la publication de données du service des coroners de la Colombie-Britannique, qui soulignent une tendance à la baisse des morts par surdose à l’échelle de la province entre avril et juin 2018.

« Alors que le plus récent rapport du service des coroners de la Colombie-Britannique montre que le nombre de morts par surdose présumée a légèrement baissé en juin dans la province, nous ne voyons pas de signe montrant que nous ayons franchi un tournant pour ce désastre en matière de santé publique à Vancouver », déplore le maire de la ville, Gregor Robertson, par communiqué.

Il ajoute que de la drogue empoisonnée continue de circuler dans les rues de la ville et qu’elle tue. « Les gens ont besoin de prescription de drogue sécuritaire plutôt que d’être obligés de se tourner vers les drogues mortelles du crime organisé », poursuit-il.

Les services d’incendie et de secours de Vancouver signalent également une hausse des appels concernant des surdoses dans la semaine du 23 juillet. Ils disent avoir répondu à 147 appels, soit 47 % de plus que la semaine précédente, explique le communiqué.

Ce dernier indique cependant que les rapports toxicologiques sur les morts les plus récentes ne sont pas terminés et que les données finales n’ont pas été confirmées par le service des coroners de la province.

En 2017 à Vancouver, 365 personnes sont mortes d’une surdose liée à la consommation de drogues illicites.

Colombie-Britannique et Yukon

Drogues et stupéfiants