•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Légère croissance des inscriptions à l'UQAT

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT).
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) Photo: Radio-Canada / Guillaume Rivest

Les effets de la baisse démographique enregistrée au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue commencent à se faire sentir à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT).

Malgré cette situation, l'UQAT réussit à maintenir une légère croissance de ses inscriptions.

Le recteur, Denis Martel, prévoit effectivement atteindre l'objectif fixé entre 1 % et 2 % pour la rentrée de septembre.

« On sait qu'il y a une baisse démographique que connaît le Cégep et on reçoit maintenant les répercussions, explique le recteur, mais à partir du moment où on demeure dans des chiffres positifs, c'est encourageant pour nous. »

Ça veut donc dire qu'on va chercher des effectifs étudiants en dehors de la région. Le temps partiel et la formation à distance nous aident aussi énormément.

Denis Martel, recteur de l'UQAT

Le trimestre d'automne 2018 commence le 27 août. Il est toujours possible de s'inscrire dans certains programmes.

Depuis que l'UQAT est membre à part entière du réseau de l'Université du Québec, elle peut se targuer d'avoir formé 20 000 diplômés.

Abitibi–Témiscamingue

Éducation