•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décrocher un emploi en roulant un joint

Des mains roulent un joint d'herbe à chat, qui ressemble à du cannabis.

Plus de 75 personnes ont assisté au Salon, ce qui leur a permis de se familiariser avec le produit et même de participer à un atelier de roulage de joints.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un grand nombre de chercheurs d'emploi se sont rendus dans le quartier de la Bourse de Winnipeg, jeudi soir, au salon de l'emploi organisé par Tokyo Smoke, une des quatre entreprises qui détient une licence manitobaine conditionnelle de vente au détail de cannabis.

La responsable du salon, Molly Karp, souhaite recruter des employés pour plusieurs postes, mais les responsabilités spécifiques sont encore à déterminer. En ce moment, l’entreprise recherche des personnes qui conviendraient à l’image de la marque.

« Nous voulons des gens qui ont une expérience du commerce au détail ou qui souhaitent offrir un bon service aux clients. Nous voulons des gens capables d'interagir avec les clients et de les initier au cannabis de manière sûre et responsable », explique Mme Karp.

Plus de 75 personnes ont assisté au salon, ce qui leur a permis de se familiariser avec le produit et même de participer à un atelier de préparation de cigarettes de cannabis.

« Nous voulons nous assurer que les gens sont à l'aise, notamment nos employés. Nous utilisons de l’herbe à chat plutôt que du cannabis, évidemment, car ce n’est pas encore permis », affirme Mme Karp.

Une foule de personnes discutent à un évènement.

Tokyo Smoke souhaite recruter des employer dans plusieurs postes, mais les responsabilités spécifiques sont encore à déterminer. En ce moment, l’entreprise recherche des personnes qui conviendraient à l’image de la marque.

Photo : Radio-Canada

Kris Herd est venu au salon, dans l'espoir d'obtenir un emploi dans l'une des boutiques de Tokyo Smoke.

« Je veux vraiment travailler dans cette entreprise. Tokyo Smoke fait des choses incroyables en matière d'information. Elle explique bien la différence entre les produits et construit une nouvelle culture », dit-il.

La société mère de Tokyo Smoke, Hiku Brands, a été autorisée à vendre jusqu'à 2 millions de grammes de cannabis. Il n'y a pas encore de détails quant à la date de l'ouverture de ses magasins, mais la vente de cannabis au détail deviendra légale le 17 octobre au Canada.

Manitoba

Économie