•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sophia Jensen se couvre d'or aux Championnats du monde juniors de canoë-kayak

Sophia Jensen dans une rue piétonne d'Ottawa vêtue d'un maillot Canada, trois médailles d'or au cou.

Originaire de Chelsea, Sophia Jensen a raflé trois médailles d'or aux mondiaux de canoë-kayak.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Avec ses trois médailles d'or au cou, Sophia Jensen attire l'attention partout où elle passe, de la Bulgarie au centre-ville d'Ottawa.

Un texte de Yasmine Mehdi, avec la collaboration de Kim Vallière

L'athlète de Chelsea est revenue au pays avec quelques ajouts à sa collection, après avoir remporté trois titres aux Championnats du monde juniors de canoë-kayak. Un moment « extraordinaire », raconte l'adolescente.

Elle avoue avoir ressenti une nervosité inhabituelle, avant de prendre le départ de sa première course, le 500 m. La distance lui semblait bien longue, mais elle s'est forgé une avance confortable avant de traverser le fil d'arrivée.

« J'étais tellement fatiguée à la fin de la course », explique la jeune femme de 16 ans. « Tout le monde est venu et m'a aspergée de champagne sur les quais. C'était incroyable ».

Si la canoéiste s'attendait à bien performer, elle n'aurait jamais cru revenir au pays avec non pas une, mais trois médailles d'or.

C'était absolument incroyable. Je ne réalise même pas encore à quel point c'est gros.

Sophia Jensen, triple médaillée d'or aux Championnats du monde juniors de canoë-kayak

L'adolescente a remporté le titre mondial en canoë individuel sur les distances de 200 m et 500 m. Puis, c'est en équipe avec sa coéquipière Julia Lilley Osende qu'elle s'est illustrée pendant la course en C-2.

« On a commencé en troisième position, mais on n'a pas paniqué 200 m avant l'arrivée », se souvient Jensen. « On a continué, on s'est dépassé. C'est probablement la meilleure course de ma vie. »

Ces victoires n'étaient pas gagnées d'avance : le stress, la chaleur écrasante et quelques départs ratés ont rendu les courses difficiles.

Jensen a rapidement ressenti les effets des trois médailles d'or autour du cou. « Des gens m'ont reconnue dans la ville en Bulgarie et j'ai signé des autographes », raconte-t-elle. La vague de popularité s'est poursuivie au centre-ville d'Ottawa, où s'est déroulée l'entrevue.

Avec son uniforme officiel d'équipe Canada et ses récompenses bien en vue, des passants se sont arrêtés pour la féliciter et prendre des photos avec elle. « Ça, c'était cool », mentionne Jensen, qui semble bien à l'aise dans ce rôle.

Julia Lilley Osende (gauche) et Sophia Jensen (droite)Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Julia Lilley Osende (gauche) et Sophia Jensen (droite)

Photo : Sophia Jensen

Vers les Jeux olympiques 2024

À 16 ans, l'athlète a battu des athlètes deux ans plus vieilles qu'elle. « Ce n'est pas tellement l'âge qui est important, mais le travail exécuté », croit-elle. L'adolescente ambitionne maintenant de s'illustrer aux Jeux olympiques de Paris, en 2024.

Avant cela, c'est à Shawinigan qu'elle se rendra pour les essais en vue des Championnats canadiens de canoë-kayak, qui se dérouleront à Sherbrooke, puis en Pologne, en espérant étoffer sa collection de médailles.

Ottawa-Gatineau

Canoë-kayak