•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zimbabwe : Emmerson Mnangagwa élu président

Portant une écharpe aux couleurs nationales, Emerson Mnangagwa marche aux côtés de membres de sa garde rapprochée.

Emerson Mnangagwa quitte le bureau de vote du quartier de Kwekwe, où il s'est rendu pour voter lundi matin. Âgé de 75 ans, l'ex-bras droit de Robert Mugabe dirige le Zimbabwe depuis un peu moins d'un an.

Photo : La Presse canadienne / AP/Jerome Delay

Radio-Canada

L'ancien bras droit de Robert Mugabe, Emmerson Mnangagwa, a été élu président du Zimbabwe avec 50,8 % des votes, un résultat que conteste le parti de l'opposition.

Les votes ont été comptés dans les 10 provinces du pays. Emmerson Mnangagwa est sorti gagnant avec 2,4 millions de votes contre 2,1 millions pour son principal opposant, Nelson Chamisa, affirment plusieurs médias.

« Même si nous avons été divisés pendant les élections, nous sommes unis dans nos rêves », a écrit M. Mnangagwa sur Twitter.

Résultats officiels :

  • Emmerson Mnangagwa : 2 460 463 votes;
  • Nelson Chamisa : 2 147 437 votes.

Un porte-parole du parti de M. Chamisa, le Mouvement pour le changement démocratique, a immédiatement dénoncé en soirée de « faux » résultats.

« Ils ne sont pas authentiques, nous les rejetons », a déclaré Morgan Komichi, ajoutant : « Nous présenterons cela devant une cour » de justice.

Pendant ce temps, dans plusieurs villes du pays, l’ambiance est tendue.

Dans les rues presque désertes de la capitale Harare, une ville d’environ 1,5 million d’habitants, un calme précaire règne. La plupart des commerces ont fermé leurs portes pour la journée, de crainte que de nouveaux affrontements entre forces de l’ordre et partisans de M. Chamisa ne surviennent.

Mercredi, des affrontements violents ont eu lieu après que la commission électorale eut annoncé des résultats partiels pour l’élection législative plaçant le parti ZANU-PF du président sortant Mnangagwa en avance sur celui de son adversaire.

Six personnes sont mortes et 14 ont été blessées selon le dernier bilan diffusé jeudi soir.

Il s'agissait du premier scrutin depuis que Robert Mugabe, seul dirigeant qu'ait connu le Zimbabwe depuis son indépendance en 1980, a été écarté du pouvoir par l'armée, en novembre dernier, après de grandes manifestations contre son règne. Emmerson Mnangagwa avait succédé à Robert Mugabe.

Avec les informations de AFP, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique internationale

International