•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Quand « Habemus papam » retentissait deux fois en trois mois en 1978

    Le pape Paul VI, habillé avec son habit de cérémonie, est assis sur un trône.
    Le pape Paul VI décède le 6 août 1978 après 15 ans de règne. Photo: Radio-Canada / Reportage à l'émission Hebdo-Dimanche du 6 août 1978

    Il y a 40 ans, le pape Paul VI décède. Jean-Paul I lui succède, mais après seulement 33 jours de pontificat, il meurt subitement. C'est alors que, pour la première fois depuis 455 ans, la chrétienté a un pape non italien : Jean-Paul II. Revivez ces successions de souverains pontifes pleines de rebondissements.

    Fin du règne du « pape sage »

    Giovanni Batista Montini, connu à travers le monde comme le pape Paul VI, décède à la suite d’une crise cardiaque le 6 août 1978. Les deux mois suivants verront l’élection de deux papes : Jean-Paul I et Jean-Paul II.

    Le pape sage, comme on le surnomme, est élu le 21 juin 1963. Il est la figure de proue de la chrétienté pendant 15 ans.

    Tout au long de son règne, Paul VI poursuit le travail de réforme de l'Église. Ces changements avaient été entrepris par le pape Jean XXIII lors de la création du concile Vatican II entre 1962 et 1965.

    À la suite de ce concile, l'Église catholique commence à s'adapter au monde moderne. Elle se tourne vers les communautés et les églises locales sont davantage prises en considération. La prière cesse de se dire en latin.

    Un pape de transition, un audacieux réformateur de l’Église qui, quatre siècles après le concile de Trente, osa appliquer le second concile du Vatican.

    Jean Ducharme, animateur

    L’animateur Jean Ducharme annonce le décès de Paul VI et dresse son portrait à l’émission Hebdo-Dimanche du 6 août 1978.

    33 jours de popularité pour Jean-Paul I

    Au décès du pape, l’ensemble des cardinaux de l’Église catholique se réunit au Vatican pour décider du successeur. C'est ce qu’on appelle un conclave papal.

    Il ne faut au conclave que 24 heures pour choisir le nouveau pape. « Habemus papam » retentit sur la place Saint-Pierre au Vatican le 26 août 1978, 20 jours après le décès de Paul VI.

    L’Italien Albino Luciani est élu pape et choisit son nom en honneur de ses prédécesseurs : Jean XXIII et Paul VI.

    Accueilli par la foule, Jean-Paul I a la mine souriante et détendue, ce qui rompt avec la tradition austère et formelle de la papauté.

    Le pontificat de Jean-Paul I a été l’un des plus courts de l’histoire, mais en 33 jours, il aura atteint une popularité qui a échappé pendant 15 ans à son prédécesseur, Paul VI.

    Bernard Derome, animateur

    Il n’a toutefois pas le temps de se pencher sur les grands enjeux de l’Église.

    Une crise cardiaque emporte subitement le nouveau pape le 28 septembre 1978.

    La journaliste Myrto Gauthier, en poste à Rome, présente le parcours du pape au Téléjournal du 29 septembre 1978. Son règne pontifical est le plus court de l’histoire moderne.

    Un premier pape non italien depuis le 16e siècle

    Un second conclave est donc organisé seulement quelques semaines après celui du précédent.

    Le cardinal Karol Wojtyla de Cracovie est élu le 16 octobre 1978 et prend le nom de Jean-Paul II. Il devient le premier pape polonais de l'histoire de l'Église catholique.

    Son élection en surprend plus d’un, puisque personne n’avait fait mention de son nom dans les prédictions. Mais la communauté catholique l'accueille favorablement.

    C’est un symbole de l’universalité de l’Église, disent les uns, c’est un triomphe de la catholicité, disent les autres.

    Myrto Gauthier, journaliste

    La journaliste Myrto Gauthier rapporte de Rome les premiers moments après le dévoilement du nouveau pape au Téléjournal du 16 octobre 1978.

    Dans le cadre de ses fonctions, Jean-Paul II poursuit les réformes de Vatican II. Il met également en relief les lois et la morale de l'Église.

    Alors que son prédécesseur n’a été en poste que 33 jours, Jean-Paul II aura le troisième pontificat en longévité de l’histoire. Il a régné sur la chrétienté pendant 26 ans.

    La papauté en bref

    • Le mot pape a pour origine le latin papa, lui-même tiré du grec pappas. Ce terme désignait d’abord les évêques puis, à partir du 5e siècle, en Occident, il a été utilisé pour nommer le souverain pontife.
    • Le pape est considéré comme le successeur de Pierre, l'apôtre de Jésus. Cet apôtre avait la primauté parmi les douze disciples du Christ, a prêché à Rome et y est mort.
    • Le pape règne sur le Vatican, siège de l'Église catholique. Il s'agit du plus petit État du monde.
    • Le Vatican possède sa propre monnaie, son drapeau, son service postal, des missions diplomatiques, des tribunaux et une radio qui diffuse en 32 langues.
    • Tous les cinq ans, les évêques responsables des 70 diocèses du Canada rendent visite au pape au Vatican.
    Encore plus de nos archives

    Archives

    Société