•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3000 employés de WestJet se syndiquent

Une aile d'avion de la compagnie WestJet.

Les agents de bord de Swoop et d'Encore sont, pour l'instant, exclus de l'accord.

Photo : Reuters

Radio-Canada

Environ 3000 membres du personnel de cabine de WestJet ont officiellement adhéré au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Selon l’entreprise, le Conseil canadien des relations industrielles a publié une ordonnance provisoire, mardi après-midi, nommant le SCFP comme organisme de négociation accrédité pour les employés.

Le syndicat a envoyé un courriel aux agents de bord, disant : « Félicitations, on a réussi!!! »

La suite du message dit : « C’est un formidable pas en avant pour les employés de WestJet. [...] Nous savions que nous pourrions y parvenir tous ensemble. Nous entamons maintenant le développement de notre section locale et nous nous préparons à négocier notre première convention collective. »

La campagne de syndicalisation du SCFP, en collaboration avec des agents de bord de WestJet, a été lancée il y a un an, selon un communiqué du syndicat.

Selon WestJet, l’ordonnance stipule que l'entreprise a jusqu’au 10 août pour demander que certains postes soient exclus de l'accord.

« Nous sommes déçus de ce résultat, mais nous respectons le droit de nos employés de choisir leur représentant », a déclaré Ed Sims, président et directeur général de Westjet. « Nous allons maintenant concentrer nos efforts sur notre relation de travail avec le SCFP, dans l’intérêt de l’entreprise dans son entier. »

Le syndicat dit que l’ordonnance se fonde sur des négociations à venir qui vont déterminer quels employés pourront adhérer au SCFP. L’ordonnance concerne les employés de WestJet seulement et exclut le personnel d’équipage d'Encore, le transporteur régional de WestJet, et de Swoop, son transporteur à bas prix. « Nous savons que les agents de bord de Swoop veulent et méritent un syndicat, et nous allons travailler avec eux pour les inclure dans notre famille, ainsi qu'avec Encore », a dit le syndicat.

Mardi, WestJet a annoncé une perte de 20,8 millions de dollars au deuxième trimestre, liée à un conflit de travail avec ses pilotes, au prix du carburant plus élevé et à une concurrence accrue.

Alberta

Syndicalisme