•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois films autochtones en primeur au TIFF

Une claquette pour le film «Edge of the Knife» est par terre sur le sol d'une forêt.
«Edge of the Knife» est un des trois films autochtones qui seront présentés dans le cadre du TIFF 2018. Photo: CBC / Glen Kugelstadt
Radio-Canada

Trois films réalisés ou produits par des Autochtones seront présentés en première mondiale au Festival international du film de Toronto (TIFF) cet automne.

L’organisation du TIFF compte cette année faire rayonner les talents autochtones du Canada.

Le film Edge of the Knife des réalisateurs autochtones Gwaai Edenshaw (haïda) et Helen Haig Brown (Nation des Tsilhqot'in) sera un des trois projets autochtones présentés dans le cadre du festival.

Il s’agit du premier long-métrage fait en haïda, une langue parlée par des populations autochtones en Colombie-Britannique et en voie de disparition, selon l’UNESCO.

Pour leur projet, les créateurs ont recruté des membres de la communauté haïda. La plupart des acteurs n’avaient jamais joué dans un film auparavant.

Des acteurs tournent une scène du film « Edge of the Knife ».Des acteurs tournent une scène du film « Edge of the Knife ». Photo : CBC / Glen Kugelstadt

Ils ont aussi dû apprendre à parler la langue pour les besoins de la production.

Le long-métrage Falls Around Her de la réalisatrice ojibwée Darlene Naponse fait aussi partie de la programmation de films canadiens.

L’actrice métisse Tantoo Cardinal, que l’on a pu voir dans le film à succès Danser avec les loups (1990) et plus récemment dans la série télévisée Mohawk Girls, est de la distribution.

On pourra aussi la voir dans un autre film présenté au TIFF, soit The Grizzlies de la réalisatrice Miranda de Pencier.

Le long-métrage raconte l’histoire d’un groupe de jeunes étudiants inuits qui voient leurs vies transformées par le sport d’équipe.

La réalisatrice s’est associée aux productrices inuites Alethea Arnaquq-Baril et Stacey Aglok MacDonald pour réaliser le film inspiré d’une histoire vraie.

Le Festival international du film de Toronto a lieu du 6 au 16 septembre prochain.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC

Autochtones

Arts