•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford fait sa promotion sur Facebook et Twitter avec des fonds publics

Un homme portant une chemise blanche pose pour une photo aux côtés d'une femme portant une robe rouge.

Photo tirée d'une vidéo promotionnelle de Doug Ford sur la page Facebook Ontario News Now.

Photo : Facebook/Ontario News Now

Radio-Canada

Les progressistes-conservateurs au pouvoir en Ontario ont ouvert de nouveaux comptes Twitter et Facebook sous le nom Ontario News Now. Or, il ne s'agit pas d'un nouveau média d'information, mais bien d'un outil de publicité du caucus payé par des fonds publics.

Un texte de Claudine Brulé

C'est une ancienne journaliste devenue conseillère en communications dans le bureau du premier ministre qui a réalisé la première vidéo publiée sur les pages Twitter et Facebook d'Ontario News Now.

Lyndsey Vanstone tenait déjà le micro de Ford Nation Live (créé par le Parti progressiste-conservateur) et faisait ce qu'elle présentait comme des reportages pour les médias sociaux et un site web faisant la promotion du programme progressiste-conservateur durant la campagne électorale.

Les comptes d'Ontario News Now sur les réseaux sociaux sont gérés par le caucus progressiste-conservateur, mais ce n'est mentionné nulle part.

Au contraire, la page Facebook est classée dans la catégorie « nouvelles et médias ».

Capture d'écran du compte Twitter de Ontario News NowAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le compte Twitter Ontario News Now a été créé par le caucus du Parti progressiste-conservateur.

Photo : Twitter/OntarioNewsNow

« Fake news »

C'est un véritable exemple de fausse information (fake news), dit Chris Waddell, professeur à l'école de journalisme de l'Université Carleton.

Le message sous-entendu est que le public est trop stupide pour faire la différence entre l'information et la propagande. Je ne pense pas que le public soit stupide.

Chris Waddell, professeur de journalisme à l'Université Carleton
Le professeur en entrevue devant des piles de journaux.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le professeur en journalisme de l'Université Carleton, Chris Waddell.

Photo : Radio-Canada

Pour le professeur Waddell, l'équipe de Doug Ford continue ce qu'elle a commencé pendant la campagne avec le site et les comptes sur les médias sociaux de Ford Nation Live.

Il remet aussi en question le nombre de vues de ces vidéos. Il se demande par exemple si une vidéo sur Hydro One a réellement été vue 700 000 fois ou si le parti a payé pour faire gonfler ce chiffre artificiellement.

Ontario News Now a été mis sur pied par le bureau du caucus conservateur, qui fonctionne grâce à des fonds publics, ce qui choque la chef de l'opposition.

Andrea Horwath qualifie ces comptes sur les médias sociaux de propagande conservatrice.

Il est interdit d'utiliser des fonds publics à des fins partisanes.

Andrea Horwath, chef du Nouveau Parti démocratique de l'Ontario

Le chef intérimaire du Parti libéral, John Fraser, affirme que le gouvernement Ford veut passer outre les journalistes avec ses faux reportages.

Il veut éviter de répondre à vos questions, a-t-il dit aux reporters à Queen's Park. Une autre preuve, selon lui, de ce qu'il avance : les conférences de presse du premier ministre Doug Ford et de ses ministres prennent fin abruptement avec des applaudissements des employés du gouvernement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique