•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines d’emplois créées grâce au cannabis

Un pot de marijuana.

La légalisation de la marijuana devrait créer environ 700 emplois en Saskatchewan.

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

Radio-Canada

La légalisation de la marijuana, prévue le 17 octobre prochain, devrait créer environ 700 emplois en Saskatchewan dans les domaines de la culture, de la production, de la distribution et de la vente, selon des estimations de CBC.

CBC a contacté plusieurs des 51 détenteurs de permis de vente de cannabis dans la province, dont la majorité sont à Saskatoon et à Regina. Ces derniers estiment devoir engager une vingtaine de personnes chacun.

Kevin Tindall, un comptable de Saskatoon qui a obtenu l’un de ces permis, prévoit avoir besoin d’au moins une dizaine de personnes pour son magasin situé à Swift Current. Il explique que les critères d’embauche seront la personnalité et la capacité à vendre un produit.

« Nous serons ouverts bien avant la date de légalisation. Nous sommes impatients et nous voulons informer les gens », affirme.

« Je pense que cette industrie va être énorme », ajoute-t-il.

Estimations du nombre d’emplois liés à l’industrie du cannabis

Regina et Saskatoon : 20 à 25 employés par magasin

Autres municipalités : une moyenne de 11 employés par magasin

Production, entreposage et distribution: 300 emplois

Source : CBC

En comparaison, Tweed Grasslands, l’une des divisions de Canopy Growth qui aura des succursales à Fort Qu’Appelle, à Humboldt, à Meadow Lake, à Melville et dans la municipalité rurale de Corman Park, prévoit embaucher au moins 25 personnes par magasin.

« En Saskatchewan, nous sommes à la recherche de personnes compétentes, énergiques et intelligentes qui correspondent à l’esprit du milieu », indique l’un des directeurs généraux de Canopy Growth et propriétaire de Tweed Grasslands, Andrew MacCorquodale.

Selon lui, l’usine de production de marijuana médicinale de Yorkton pourrait compter au moins 80 employés d’ici la fin de l’année.

Même son de cloche à Aurora Cannabis, l’autre géant du cannabis autorisé au Canada. L’entreprise a publié des offres d’emplois en ligne, en plus d’engager cet été un associé des affaires réglementaires, un coordonnateur du marketing médical, un gestionnaire de projet et plusieurs assistants à la culture et au marketing.

Entrepôts et distributeurs

En Alberta, le grossiste d’accessoires de marijuana High Tide croit que 5 à 10 entreprises demanderont des permis de grossistes en Saskatchewan. Chacune de ces entreprises devrait employer au moins six personnes, selon son estimation.

Les entrepôts et les centres de distribution situés près de North Battleford, de Regina et de Saskatoon pourraient quant à eux compter plus de 200 employés afin de répondre aux besoins des détaillants qui seront à la recherche de produits de qualité.

« Je pense vraiment que ce sera un moteur économique important pour la Saskatchewan », affirme le PDG de l’entreprise d’Edmonton Fire & Flower, Trevor Fencott.

Fire & Flower a obtenu l’un des deux permis de détaillants à Yorkton, et son PDG souhaite faire bonne impression. Selon lui, une bonne proportion des clients de la région seront plus âgés et pourraient essayer la marijuana pour la première fois en plusieurs années. Il ne veut pas d’une clientèle de gros consommateurs. Il est plutôt d’avis que c’est aux clients de choisir si la marijuana peut correspondre à leur style de vie ou non.

Il est actuellement en train d'embaucher 14 personnes pour son magasin à Yorkton.

D'après les informations de Jennifer Quesnel, CBC

Avec les informations de CBC

Saskatchewan

Économie