•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tata Steel confirme une entente de principe avec les Innus

Une vingtaine de personnes campent devant les installations de la minière.

La barricade bloque l'accès aux installations de la compagnie minière Tata Steel.

Photo : Lucien R. McKenzie

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après plusieurs jours de discussions, la compagnie minière Tata Steel et le conseil de bande de Matimekush-Lac-John en seraient venus à une entente de principe. Les Innus ont entrepris de démanteler leur barricade mercredi après-midi.

Un texte de Laurence Royer, avec les informations de Jean-Louis Bordeleau

Tata Steel s’engage notamment à réduire son empreinte environnementale. Une firme indépendante sera engagée pour effectuer la surveillance des mises à niveau de plusieurs installations de la minière, affirme le vice-président aux relations gouvernementales chez Tata Steel, Armand MacKenzie.

Les activités de la minière reprendront progressivement et les opérations devraient revenir à la normale d'ici quelques jours.

Ce qui est important, c’est de poursuivre nos activités minières au bénéfice de l’économie et de la communauté.

Une citation de : Armand MacKenzie, vice-président aux relations gouvernementales chez Tata Steel

M. MacKenzie indique avoir pris en considération les intérêts économiques de la région dans les discussions avec le conseil de bande. Nous avons au-delà d’une centaine de travailleurs de Schefferville et d’autres de la Côte-Nord. Le minerai transite par Sept-Îles.

Il se dit satisfait du bon déroulement des négociations et de la collaboration du conseil de bande.

Les manifestants campent devant les installations de Tata Steel.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les manifestants campent devant les installations de Tata Steel.

Photo : Lucien R. McKenzie

Plus tôt mercredi, le vice-chef du conseil de bande de Matimekush-Lac-John, Pako Vachon, a affirmé que Tata Steel souhaitait empêcher les Innus de Matimekush-Lac-John d’installer de nouvelles barricades à l'avenir, mais que le conseil de bande n’avait pas l’intention de céder à cette demande.

S'il y a autre chose qu'on veut défendre, c'est notre seule issue de secours.

Une citation de : Pako Vachon, vice-chef de la communauté innue de Matimekush-Lac-John

M. MacKenzie n'a pas voulu donner de détails sur ce point.

Au moment de publier, le conseil de bande n'avait pas répondu à nos demandes d'entrevue sur le sujet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !