•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents de Hearst s'opposent à la construction d'un pavillon communautaire

L'hôtel de ville de Hearst.

Le projet Espace Hearst est proposé sur le terrain de l'hôtel de ville de la municipalité.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Hearst, une pétition doit être présentée mardi soir au conseil municipal pour demander l'arrêt du projet de pavillon communautaire baptisé Espace Hearst. La pétition en ligne a récolté plusieurs centaines de signatures depuis la semaine dernière.

Le pavillon doit être aménagé sur le terrain de l’hôtel de ville de Hearst. La municipalité estime le coût du projet à un million de dollars, mais ne déboursera qu'environ 100 000 $, ayant réussi à décrocher des subventions des gouvernements fédéral et provincial.

Les résidents s'inquiètent surtout des coûts d'exploitation de la structure, selon Éric Lehoux, qui a présenté la pétition.

« Les gens croient qu'à long terme, ça va être dispendieux à chauffer. Il n'y a pas une bâtisse qui ne coûte rien à opérer, à maintenir et à réparer. Il y a des projets semblables qui ont été faits et les gens doivent payer comme contribuables. »

— Une citation de  Éric Lehoux

Les opposants croient aussi que le projet pourrait faire concurrence à des organismes ou à des entreprises privées de la communauté qui accueillent déjà des événements.

Un maire à son poste.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Hearst, Roger Sigouin.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Le maire de Hearst, Roger Sigouin, a rappelé en entrevue à l'émission Le Matin du Nord vendredi qu’il s’agit d’un projet envisagé par la municipalité depuis une dizaine d’années afin d'éviter aux organismes communautaires d'avoir à monter des tentes pour leurs activités et à déplacer des toilettes portatives.

« Le chauffage, c’est pour trois saisons. L'hiver c'est fermé. Nous voulons essayer d'aller chercher des activités pour les mois de mai, juin, septembre et octobre. »

— Une citation de  Roger Sigouin, maire de Hearst

Après un appel d’offres lancé au printemps dernier, la municipalité a reçu la proposition d’un entrepreneur de Hearst.

Le conseil municipal doit en discuter lors d’une réunion extraordinaire le 7 août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !