•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

133 chantiers routiers reportés à Québec

Chantier routier
La Ville de Québec reporte 133 chantiers routiers à l'an prochain. Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie
Radio-Canada

La Ville de Québec annonce le report de 133 chantiers routiers qui devaient être réalisés cette année, en raison de la hausse du prix du bitume et de subventions gouvernementales moins importantes.

Ces projets, qui étaient estimés à 15 millions de dollars, représentent 15 % des quelque 850 chantiers routiers prévus en 2018.

Dans un communiqué, la Ville dit agir ainsi dans un souci de saine gestion financière. Malgré ces reports, la facture de l’ensemble des travaux réalisés passera de 113,5 M $ à 119,7 M $.

La Ville précise que ces reports touchent seulement les chantiers de réfection de surface non critiques, comme ceux d’asphaltage. Les chantiers d’envergure se poursuivent.

La réfection de la rue Saint-Joseph Est entre Dorchester et de la Couronne sera notamment reportée, tout comme celle du boulevard Wilfrid-Hamel entre Pierre-Bertrand et Marie-de-L’Incarnation, et du boulevard Père-Lelièvre entre la rue Pépin et de Brugnon, ainsi que du Chemin Sainte-Foy entre du Chanoine-Scott et de la Suète.

Quelques chantiers prévus dans les rues du Vieux-Québec sont également touchés.

Hausse du prix du bitume

Le prix du bitume, qui est l'une des composantes de l'asphalte, a subi une très forte hausse depuis un an. Son coût est passé d'environ 605 $ à 1010 $ la tonne.

Le prix du bitume, qui est une composante de l'asphalte, a subi une hausse de 67 % au cours de la dernière année.Le prix du bitume, qui est une composante de l'asphalte, a subi une forte hausse au cours de la dernière année. Photo : Radio-Canada

Cette augmentation est due à une pénurie sur le marché, selon Florian Lafage, directeur technique chez Bitume Québec.

« Il y a des raffineries de la côte est américaine qui ont décidé de ne plus faire de bitume, donc ça crée un gros vide sur le marché. »

De plus, une raffinerie de pétrole du Wisconsin a cessé sa production depuis avril à la suite d'une explosion.

M. Lafage espère que le marché reviendra à la baisse au cours des prochains mois.

Québec

Affaires municipales