•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fouilles reprennent pour une dernière année sur le site de l'hôtel Queen, à Coaticook

Des fouilles archéologiques se déroulaient en 2016

Des fouilles archéologiques se déroulaient en 2016

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pour une quatrième et dernière année, des fouilles archéologiques se déroulent sur le site de l'ancien hôtel Queen, à Coaticook, jusqu'à la mi-août. Le bâtiment, incendié en 1897, a déjà révélé de nombreux secrets, mais l'équipe responsable des fouilles souhaite maintenant savoir ce que contient la dernière partie intouchée du corps principal.

Les archéologues ont déjà fait des découvertes surprenantes au cours de leurs recherches. La responsable des fouilles, Josée Villeneuve, rappelle que l’incendie a permis de figer dans le temps une journée de la vie de l’hôtel. Tout ce qui n’a pu être évacué est resté.

« Le bâtiment a brûlé, alors ce qui reste, ce sont des pièces qui ne brûlent pas, ce qui est métallique », explique Josée Villeneuve, de Patrimoine Experts. Des clous, la ferronnerie, des poignées de porte, tout ce qui était après le bois est resté. On a également des éléments de l’occupation de la vie de l’hôtel, comme de petits ciseaux, des morceaux de porte-monnaie. On a aussi trouvé des éléments plus particuliers, comme le révolver. »

« L’année dernière, on a trouvé de l’équipement de barbier. Alors on imagine qu’il y avait un barbier à résidence, à l’hôtel, ou du moins qui allait là pour s’occuper des clients et de la population. »

Josée Villeneuve, responsable des fouilles archéologiquesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Josée Villeneuve, responsable des fouilles archéologiques

Photo : Radio-Canada

Un hôtel luxueux

Très peu d'informations existent au sujet de l'hôtel Queen, construit en 1863, mis à part qu'il a été érigé sur le site actuel du musée Beaulne. Même la cause de l’incendie reste inconnue. Les éléments découverts semblent toutefois démontrer qu’il s’agissait d’un établissement huppé avec des installations à la fine pointe de la technologie… pour l’époque!

« C’est un bel hôtel, de l’époque victorienne, souligne Josée Villeneuve. Probablement un hôtel assez luxueux, tous les éléments sont beaux. Des sanitaires avaient été installés, une toilette, des lavabos, de l’eau courante, ce qui n’était pas courant à cette époque-là. »

L’hôtel avait également l’électricité, une rareté à cette époque, ce qui pourrait l’avoir amené à remplir d’autres fonctions. Des batteries de télégraphe ont d'ailleurs été découvertes lors des fouilles précédentes, ce qui laisse présumer qu’il servait probablement de lieu de communication ou de poste.

L'hôtel QueenAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'hôtel Queen

Photo : Société d'histoire de Coaticook

Des pièces muséales

Les beaux objets ont fait l’objet d’une restauration et peuvent désormais servir de pièces muséales. D’autres éléments découverts ne pouvant pas être restaurés ont tout de même une valeur importante, puisqu’ils pourraient permettre de reconstituer une chambre de l’hôtel et la façon dont les gens vivaient à l’époque.

« C’est dans les possibilités actuellement », admet Josée Villeneuve.

Dans le cadre du mois de l’archéologie, le public est invité à venir assister aux fouilles archéologiques de l'hôtel Queen le mercredi 1er août.

Estrie

Archéologie