•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Les hauts et les bas de l’association entre Molson et les Canadiens

    Le lecteur de nouvelles Paul-Émile Tremblay en premier plan avec le logo des Canadiens derrière lui.
    Le 4 août 1978, la brasserie Molson achète les Canadiens de Montréal. Photo: Radio-Canada / Reportage au bulletin de nouvelles Ce soir du 4 août 1978
    Radio-Canada

    Il y a 40 ans, la brasserie Molson achetait les Canadiens de Montréal pour 20 millions de dollars. Cette transaction voit l'entreprise brassicole québécoise redevenir propriétaire du club après s'en être départie par le passé. Ce ne sera pas le dernier rachat.

    L’étroite relation de Molson et du Tricolore

    L’association entre la brasserie et l’équipe sportive ne naît pas en 1978, mais bien 24 ans plus tôt.

    En 1957, le sénateur Hartland de Montarville Molson fait l’acquisition du club des Canadiens de Montréal. Son entreprise brassicole obtient également les droits de diffusion de l’équipe, ce qui donne une grande visibilité à ses produits.

    Toutefois, le lien se brise lorsque la brasserie vend les Canadiens de Montréal le 30 décembre 1971 pour environ 15 millions de dollars. L’acquéreur est Placements Rondelle ltée, dont les actionnaires appartiennent à la famille Bronfman.

    Il ne faudra que quelques années pour que Molson revienne sur cette décision. Le 4 août 1978, Molson associe de nouveau son nom au hockey et rachète le club.

    Molson n’était pas intéressée à ce qu’un concurrent, en l’occurrence Labatt, devienne propriétaire de cette importante source de publicité, car il est bien connu que le sportif, surtout le sportif de salon, est un grand consommateur de bière.

    Achille Michaud, journaliste

    L’annonce du rachat est faite au bulletin de nouvelles Ce soir du 4 août 1978. Le journaliste Achille Michaud précise que la transaction de 20 millions de dollars inclut également un bail à long terme pour la location du Forum.

    Ce soir, 4 août 1978

    Le producteur de bières devient un important commanditaire de La soirée du hockey. Il est aussi annoncé que l’administration de l’équipe ne verra pas de changements majeurs.

    La saga ne s’arrête pas là

    Après plus de 20 ans, la famille Molson remet l’équipe du Tricolore en vente. Le président du club, Pierre Boivin, veut qu’une transaction se fasse rapidement, avec un délai d’environ six mois.

    L’animateur Daniel Lessard en fait l’annonce au Téléjournal du 27 juin 2000.

    Dans son reportage, le journaliste Philippe Schnobb indique que c’est le manque de rentabilité de l’équipe qui est à l’origine de la décision. La brasserie veut alors concentrer ses efforts sur la production de bière.

    Téléjournal/Le Point, 27 juin 2000

    La décision provoque des réactions partagées au sein de la population, comme on peut le constater dans le reportage de la journaliste Natalie Chung.

    Alors que certains affirment être surpris et tristes de la vente, d’autres accueillent l’annonce favorablement.

    Je pense que c’est une bonne chose. Molson avait des objectifs commerciaux très précis.

    Un homme dans un vox pop

    C’est ainsi qu’en janvier 2001, l'homme d'affaires américain George Gillett acquiert 80,1 % des parts du Canadien. Molson reçoit environ 275 millions de dollars. La transaction inclut l'amphithéâtre de l'équipe, alors connu sous le nom de Centre Molson.

    Et une fois de plus, la famille Molson revient sur sa décision quelques années plus tard.

    En 2009, elle rachète les parts de George Gillett et redevient propriétaire du Tricolore. Elle en est la gestionnaire depuis cette date.

    L’union entre Molson et les Canadiens a donc eu son lot de hauts et de bas, mais la relation a su perdurer.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Sports