•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4000 résidents de Pointe-Claire veulent sauver Le Pionnier, un immeuble d’intérêt patrimonial

Des résidents de Pointe-Claire se battent pour protéger ce bâtiment de la démolition. Ils défendent son caractère patrimonial.
Des résidents de Pointe-Claire se battent pour protéger ce bâtiment de la démolition. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le Pionnier est une véritable institution du « Village » de Pointe-Claire, mais l'immeuble construit en 1900 est voué à la démolition pour faire place à un projet de condos. Plusieurs citoyens mènent une croisade pour sauver l'immeuble et favoriser sa restauration.

Un texte de Michel Marsolais

« On a confirmé l’intérêt patrimonial de l’immeuble en 2005, mais la Ville passe outre. On est en train de perdre tout notre patrimoine, notre identité historique », déplore Claude Arsenault, un citoyen engagé dans la levée de boucliers pour sauver ce qui fut longtemps l’Hôtel Pointe-Claire. Depuis les années 1970, et jusqu'au 21 juillet dernier, l'immeuble était un bar fort populaire de Pointe-Claire.

Ce citoyen craint non seulement la démolition d’un édifice considéré comme historique, mais aussi l'augmentation de la densification du secteur. « Dans d’autres secteurs [on dirait] oui, mais pas au cœur du village. Ce qu’on veut construire c’est un monstre! », ajoute M. Arsenault.

La Ville de Pointe-Claire a aussi vendu au promoteur un stationnement public adjacent pour permettre la réalisation du projet de condos.

Claude Arsenault assure que la majorité des citoyens sont contre la démolition, une affirmation appuyée par une pétition d’environ 4000 noms.

La municipalité tiendra par ailleurs une consultation publique le 9 août prochain, mais les défenseurs de l’immeuble craignent que la partie soit jouée d’avance.

« On invite tous les citoyens de Pointe-Claire à se présenter à la rencontre du 9 au Holiday Inn. Les citoyens, s’ils sont assez nombreux, peuvent faire la différence. La Ville a déjà reculé sur d’autres projets », estime Andrew Noël Swindzinski, résident de Pointe-Claire et membre de la Société d'histoire de cette municipalité de l'ouest de l'île de Montréal.

M. Swindzinski craint pour la suite des choses.

Si un bâtiment patrimonial au cœur du village de Pointe-Claire est démoli pour des condos de style Laval, tout va tomber par la suite.

Andrew Noël Swindzinski, résident de Pointe-Claire

Plusieurs citoyens rencontrés lundi sont partagés sur la question. Certains craignent les effets de la construction de condos sur le tissu social du quartier, mais d’autres estiment qu’il est trop tard pour sauver l’immeuble.

« Les citoyens avaient une opportunité. Ils savaient que l’immeuble était à vendre depuis longtemps. Personne n’a fait d’offre. Un homme d’affaires en a fait une qui a été acceptée, point à la ligne », pense Sylvain Daoust qui réside à Pointe-Claire depuis 30 ans.

Une autre offre sera-t-elle faite?

Selon le maire, John Belvedere, le promoteur immobilier, a l'intention de construire un nouveau bâtiment qui respecte le cachet du village. De plus, il ajoute que Le Pionnier est actuellement en piteux état et que sa restauration nécessiterait beaucoup d’investissements.

Des investissements que Paul Parfett, un résident de longue date et instigateur de la pétition, serait toutefois prêt à faire.

« Cet établissement a apporté beaucoup aux résidents et c’est important de le sauver. J’aimerais acheter l’édifice et le restaurer à sa gloire originale. C’est mon intention », affirme-t-il.

Grand Montréal

Immobilier