•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plaques personnalisées : des milliers de demandes

Exemple d’une plaque personnalisée qui serait conforme. La plaque porte l’inscription « COCO ». Elle est installée à l’arrière d’une voiture à hayon de couleur jaune.

Les plaques d’immatriculation personnalisées sont offertes depuis le 27 juillet.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les automobilistes québécois se bousculent pour commander une plaque d'immatriculation personnalisée. Dans la seule journée de lundi, ils ont été des milliers à en avoir fait la demande auprès de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

Un texte d'Alain Rochefort

La SAAQ avait visiblement sous-estimé la popularité de ces plaques. Vendredi, elle a été submergée de demandes et le site Internet a été paralysé.

À peine mis de nouveau en ligne lundi matin, le service de commande a été envahi par les internautes désireux de personnaliser leur plaque d’immatriculation. À la mi-journée, 8500 automobilistes en avaient fait la demande.

Environ 2000 chanceux avaient réussi à obtenir leur plaque avant les problèmes informatiques vendredi, admet le porte-parole de la SAAQ, Mario Vaillancourt.

« On prévoyait une popularité. Mais bon nombre ont appelé en même temps [vendredi matin]. Beaucoup de gens se sont manifestés simultanément », dit-il encore.

Il faut comprendre qu’une plaque personnalisée, c’est une plaque unique. Alors la personne veut avoir l’expression qu’elle a choisie. Elle tient à l’avoir parce qu’elle est unique.

Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ

Expressions interdites

Mario Vaillancourt rappelle que certaines expressions sont interdites, notamment les noms d'entreprise. On peut les identifier sur le site fédéral « Base de données sur les marques de commerce canadiennes ».

« C’est pour les aider, leur rendre service concernant le choix qu’ils ont fait. Pour être sûr que ce qu’ils ont choisi n’est pas déjà une marque protégée, en termes de marque de commerce, ou encore quelque chose qui est protégé légalement à cet effet », souligne Mario Vaillancourt.

Par ailleurs, « on ne peut pas inscrire quelque chose qui va représenter une idée obscène ou scandaleuse et on ne peut pas inciter à des actes criminels ou violents », indique M. Vaillancourt.

On peut imaginer que la majorité des gens vont y aller avec un prénom ou une expression qui leur est chère.

Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ

La réservation des plaques d’immatriculation personnalisées se fait uniquement en ligne. Malgré tout, une vérification est faite pour chaque demande, afin de s'assurer qu'elle est conforme aux règles.

Le service est offert aux Québécois, moyennant des frais de 249,50 $ et un frais de gestion annuel de 34,49 $ par la suite.

Il faut compter entre trois et six semaines de délais pour la livraison, qui se fait par la poste, puisque les plaques sont préparées et expédiées à l'unité.

À la réception, les conducteurs doivent l'activer en ligne, et remplacer leur plaque actuelle, qui ne sera dès lors plus valide.

Transports

Société