•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un partenariat entre Ontario Northland et Metrolinx fait espérer le retour du Northlander

Le Northlander en 1977, lorsque les voyages de jour ont commencé
Le Northlander en 1977, lorsque les voyages de jour ont commencé. Photo: CTON
Radio-Canada

Les agences de transport provinciales Ontario Northland et Metrolinx collaborent pour un projet pilote afin d'augmenter le nombre de voyageurs dans la région de Muskoka et de North Bay. Ce partenariat est accueilli avec un certain optimisme par des groupes qui demandent le rétablissement du service de train de passagers Northlander.

Un texte de Francis Bouchard

Tous les vendredis pendant un mois, un autocar d'Ontario Northland fera la correspondance avec le train GO qui arrive à Barrie en provenance de Toronto.

Les passagers pourront ensuite poursuivre leur route vers la région de Muskoka jusqu'à North Bay. Un service retour est aussi prévu le dimanche ou le lundi.

Dans un communiqué, la PDG d’Ontario Northland, Corina Moore, affirme que le service est idéal pour se rendre dans cette région de villégiature.

Des groupes nord-ontariens disent qu’ils souhaitaient depuis plusieurs années une telle collaboration entre les deux agences provinciales de transport. Ils espèrent maintenant que ça débouchera sur le rétablissement du train de passagers Northlander entre Toronto et Cochrane.

[Le projet pilote] n’est pas du tout notre objectif final, mais c’est bon que les agences soient en communication. On espère que cela va aboutir au chemin de fer passager.

Linda Savory-Gordon, représentante du Réseau ferroviaire du Nord et de l’Est de l’Ontario
Linda Savory-Gordon est porte-parole de la Coalition pour les trains de passagers Algoma.La Coalition pour les trains de passagers Algoma milite depuis des années en faveur du retour de ce moyen de déplacement dans le Nord de la province. Photo : Radio-Canada / Justine Cohendet

Même son de cloche chez le groupe En voiture le Nord de l’Ontario basé à North Bay.

Avec la promesse du gouvernement de rétablir le Northlander, c'est peut-être une façon de voir comment les gens seront favorables à ce genre de service.

Éric Boutilier, porte-parole du groupe En voiture le Nord de l’Ontario

Il a l'intention de faire pression sur le gouvernement conservateur de Doug Ford pour qu'il tienne sa promesse de rétablir le Northlander, aboli par les libéraux en 2012.

Il y a un réel besoin pour les gens de pouvoir se rendre à Toronto pour des rendez-vous médicaux, pour faire leurs études postsecondaires, pour voir leur famille, affirme Éric Boutilier, le porte-parole d'En voiture le Nord de l'Ontario.

Dans les prochains mois, le groupe entend présenter un rapport au gouvernement sur les façons de rétablir le service de train de passagers.

Transports

Économie