•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faut-il changer le nom du Mic Mac Mall ?

Enseigne du Mic Mac Mall.

Le Mic Mac Mall à Dartmouth, dans la Municipalité régionale d'Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, le centre commercial Mic Mac Mall investit 55 millions de dollars dans de grandes rénovations, mais une mise à jour du nom du centre commercial ouvert en 1973 ne fait pour l'instant pas partie des plans.

Le nom du Mic Mac Mall n’est pas offensant pour les Autochtones, dit Alan Syliboy, de Truro en Nouvelle-Écosse. Mais le mot « micmac » est dépassé, dit-il, tout simplement parce qu’il s’agit d’une orthographe archaïque basée sur une prononciation erronée.

Si la graphie « micmac » se voit encore en français, en anglais elle a cédé la place à « mi'kmaq » au singulier, ou « mi’kmaw » au pluriel, ce qui se rapproche davantage de la graphie autochtone.

Les Mi’kmaw sont les peuples autochtones du Mi'kma'ki, un territoire qui s’étend des provinces de l’Atlantique à la péninsule gaspésienne et jusqu’au nord de l’État du Maine.

« Si on vous présente à quelqu’un et que cette personne ne dit pas votre nom comme il faut, vous la corrigerez », dit Alan Syliboy.

De ne pas expliquer à quelqu’un qu’il prononce mal notre nom rend les choses un peu inconfortables, à la longue, croit-il.

Comme le mot « Indien »

Rebecca Thomas le 28 octobre 2017 à Halifax.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Rebecca Thomas.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

« Vous ne dites pas notre nom correctement », renchérit Rebecca Thomas, l’ancienne poète officielle d’Halifax en Nouvelle-Écosse. « S’il vous plaît, prononcez-le correctement, ou bien ne le dites pas. »

Mme Thomas explique la différence entre le nom du centre commercial de Dartmouth et les noms de certaines équipes sportives, appelées « Indians » (« Indiens ») ou « Redskins » (« Peaux-Rouges »).

« Le mot “Indien” n’est pas une injure raciste comme “Peaux-Rouges”, mais c’est un mot archaïque que nous n’avons plus de raison d’utiliser, car nous avons des mots plus exacts », dit-elle.

Évolution

Alan Syliboy pense que de rectifier le nom pourrait être une bonne chose pour le centre commercial. « C’est une chose facile à faire », dit-il. « Le monde change. »

La résistance au changement, avance M. Syliboy, peut créer l’impression de ne pas évoluer en même temps que la société, ce qui n’est peut-être pas idéal pour une entreprise.

Le Mic Mac Mall n’a aucun plan immédiat qui implique un changement de nom. Ivanhoé Cambridge, la compagnie propriétaire du centre commercial, se dit cependant ouverte à en discuter avec des groupes mi’kmaw.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !