•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Certains feux toujours incontrôlables en Californie

L'incendie Carr, en Californie.

De forts vents et l'air sec ont fait progresser des brasiers.

Photo : Reuters / Bob Strong

Agence France-Presse
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Environ 12 000 pompiers s'employaient dimanche à lutter contre des incendies en Californie, qui ont fait au moins six morts, mais des vents imprévisibles et l'air sec ont fait progresser des brasiers parfois encore incontrôlables.

« Des conditions avec une chaleur et une sécheresse très élevées vont se poursuivre sur la côte ouest toute la journée de dimanche. Les conditions météorologiques autour de l'incendie Carr, près de Redding, en Californie, vont continuer d'être favorables à une rapide progression et à la propagation de l'incendie », a indiqué dimanche matin le service de météorologie national.

Les pompiers du comté de Shasta, où sévit cet incendie depuis le 23 juillet, ont expliqué sur Twitter que des « vents difficiles et des conditions atmosphériques chaudes et sèches sur l'incendie Carr » ont entraîné un accroissement du feu la nuit dernière.

Deux pompiers ont été tués en combattant ce brasier et trois personnes – une femme de 70 ans et ses deux arrière-petits-enfants âgés de 4 et 5 ans – ont péri lorsque leur maison mobile a été cernée par le feu.

Selon le dernier bilan disponible, Carr a réduit en cendres plus de 36 000 hectares, a détruit 517 bâtiments et en a endommagé 135. Il n'était circonscrit qu'à 5 %.

Un pompier tente de circonscrire le feu Carr, en Californie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Environ 12 000 pompiers s'employaient dimanche à lutter contre des incendies en Californie.

Photo : AFP / Josh Edelson

Quelque 38 000 personnes ont été évacuées dans le comté de Shasta du fait de ce qui a été qualifié par le gouverneur de Californie Jerry Brown de foyer « incontrôlable ».

Il avait déjà déclaré l'état d'urgence dans ce comté et en a fait de même samedi soir pour trois autres, soit Lake, Napa et Mendocino.

Le président Donald Trump a signé samedi un décret ordonnant à l'Agence de gestion des situations d'urgence d'apporter son soutien aux autorités de Shasta.

L'incendie est baptisé Mendocino Complex, car il est constitué de plusieurs foyers proches, a ravagé plus de 5600 hectares depuis vendredi. Sa superficie a rapidement augmenté et il n'était circonscrit qu'à 10 % dimanche matin.

En revanche, les pompiers ont fait état de relatives bonnes nouvelles sur l'incendie Ferguson, près du parc national de Yosemite, qui n'a grossi que de 800 hectares dans la nuit à 21 700 hectares depuis le 13 juillet et était circonscrit à 30 %. Un pompier a été tué et sept personnes ont été blessées.

Autre brasier marquant : le Cranston Fire, qui a causé l'évacuation de plus de 7000 personnes, mais une partie d'entre elles ont reçu l'autorisation de rentrer chez elles dimanche matin. Le feu d'origine humaine a détruit 5300 hectares et était circonscrit à 29 %.

D'après le service des urgences du gouverneur de Californie, 17 feux de grande envergure brûlaient dimanche matin à travers la Californie et mobilisaient 12 000 pompiers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !