•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CNESST donne le feu vert à la démolition de la cartonnerie de Jonquière

L'ancienne cartonnerie de Jonquière

L'ancienne cartonnerie de Jonquière

Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le plan de démolition de l'ancienne cartonnerie de Jonquière peut maintenant être mis en branle. L'autorisation de la Commission des normes de l'éthique, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), permettait à Graphic Packaging de commencer les travaux dès dimanche.

Un texte de Roxanne Simard

Dimanche matin, aucune trace de machinerie sur le terrain de l’ancienne cartonnerie. Graphic Packaging a jusqu’au 6 août pour amorcer les travaux qui ont été confiés à un sous-traitant.

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, se désole de ces retards car ce site a un énorme potentiel.

« On a un site qui est très intéressant, bien situé, qui a accès à de l’énergie à bon marché. Plus on attend pour démolir, plus on perd des opportunités d’offrir ce site-là à des investisseurs éventuels », explique le député péquiste.

Je vais y croire quand je vais voir une pépine sur le terrain. On continue de mettre de la pression.

Sylvain Gaudreault, député de Jonquière

La CNESST affirme que le plan de démolition, soumis par Bayshore, est conforme aux règles en vigueur. Malgré tout, les inspecteurs comptent s'assurer du bon déroulement des travaux, une fois ceux-ci lancés.

Jeudi le ministère de l'Environnement a émis une ordonnance pour obliger Graphic Packaging, la dernière entreprise à avoir produit du carton à cette usine, d'amorcer les travaux de démolition avant le 6 août, sous peine de poursuites judiciaires.

Sylvain Gaudreault croit toutefois que Graphic Packaging n’a pas avantage à ne pas respecter l’ultimatum du ministère, car l’entreprise est toujours en activité dans la province. D’autant plus que ce genre d’ordonnance est plutôt rare.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !