•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il offre son gros lot à une quasi-inconnue

Un homme d'un certain âge parle à la journaliste.
Gilles Mélançon a offert à une femme qu'il qualifie d'inspirante les six millions qu'il venait de gagner à la loterie. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Un homme de Drummondville a posé un geste pour le moins surprenant après avoir gagné six millions de dollars au Lotto Max. Il a offert son lot à une femme qu'il connaissait à peine.

Contre toutes attentes, Gilles Mélançon a décidé d’offrir la totalité de sa cagnotte une mère de famille qui a de nombreux enfants et qui désire conserver son anonymat.

L’homme avait l’habitude d’inscrire le nom d’une personne qu’il jugeait inspirante sur les billets de loterie qu’il achetait. C’est ainsi que le nom de la femme s’est retrouvé sur le bout de papier gagnant.

Gilles Mélançon explique avoir rencontré la mère dans le cadre d’un cours de 11 semaines offert en plein hiver.

Son but principal, c’était d’évoluer personnellement pour donner plus à ses enfants.

Gilles Mélançon

À elle de décider

Le gagnant a poussé son geste jusqu’à donner à la femme le choix de décider quelle fraction de la cagnotte elle gardait pour elle et sa famille.

« Elle pleurait et puis elle a dit : “ J’ai juste envie de vous faire un câlin! ”, se souvient M. Mélançon. (...) Et puis là, ce qui était beau c’est, je vais toujours m’en rappeler toute ma vie, c’est l’émotion. »

L’heureuse élue a finalement décidé de redonner trois millions de dollars à M. Mélançon.

Désireux de vivre simplement, il a ensuite remis la moitié de sa part à ses propres enfants.

Passé matérialiste

Même s’il est aujourd’hui millionnaire, Gilles Mélançon n’a pas l’intention de changer son mode vie.

« J'étais en affaires depuis l'âge de 17 ans, raconte-t-il. Ça fait que j'étais matérialiste, j'ai eu beaucoup d'argent et j'ai connu une grosse défaite aussi. Mais dans les derniers 15 ans, je lisais gros et puis je changeais gros intérieurement. »

Se disant débarrassé de son ancienne envie de tout posséder, M. Mélançon a maintenant l’intention de vivre seulement grâce aux intérêts que génèrera son argent et de s’acheter une nouvelle camionnette.

D’après le reportage de Catherine Bouchard

Mauricie et Centre du Québec

Jeux et loteries