•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 41 ans de vol libre, Mont-Saint-Pierre en quête de renouveau

Vol libre à Mont-Saint-Pierre

Vol libre à Mont-Saint-Pierre

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La municipalité de Mont-Saint-Pierre, en Haute-Gaspésie, célèbre les 41 ans du Festival du vol libre et songe à diversifier son offre récréotouristique.

Du 25 au 29 juillet, des pilotes de deltaplane et de parapente se retrouvent à Mont-Saint-Pierre pour le seul festival de vol libre au Québec.

Au Québec, on se donne tous rendez-vous ici. Ça a commencé en 1978 et ça s'est amélioré tout le temps, affirme le pilote d'expérience Gilles Bernard.

Selon lui, certains viennent même de l'Ontario et des États-Unis.

Des années, il y a 100, 150 pilotes, ça dépend des conditions. On se rencontre, les vieux de la vieille et les nouveaux aussi, pis on s'aide beaucoup, ajoute M. Bernard.

Mont-Saint-Pierre occupe une place spéciale dans le coeur des adeptes de deltaplane et de parapente.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mont-Saint-Pierre occupe une place spéciale dans le coeur des adeptes de deltaplane et de parapente.

Photo : Radio-Canada / CBC

Simon Dugré est l'un des plus jeunes pilotes du festival. Comme Gilles Bernard, c'est l'échange entre pilotes qu'il apprécie particulièrement de l'événement.

J'aimerais m'améliorer et voler des ailes plus performantes, mais pour ça, je dois prendre de l'expérience, reconnaît-il.

Si on se lève le matin et qu'on prend un café avec des pilotes d'expérience qui volent depuis plus de 30 ans, on peut apprendre d'eux. Ils font des gaffes, nous les racontent et nous, on espère ne pas les refaire!

Une citation de : Simon Dugré, pilote

Des initiations au vol libre et d'autres activités auront lieu toute la fin de semaine.

La renaissance de Mont-Saint-Pierre

Bien que le Festival du vol libre soit populaire, il ne dure que quatre jours par année. La municipalité de Mont-Saint-Pierre cherche donc à diversifier son offre récréotouristique.

Un grand projet de 4 millions de dollars est actuellement sur la table, notamment pour créer un skywall permettant de marcher sur le sommet de la falaise, et pour aménager des sentiers de vélo de montagne et de randonnée pédestre.

C'est vraiment pour développer autre chose tout en bonifiant le vol libre affirme le président de la Corporation du tourisme de Mont-Saint-Pierre, Jean-Sébastien Cloutier.

Plateforme de départ, plateforme de contemplationAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plateforme de départ, plateforme de contemplation

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Avec le projet de développement, ça devrait aider à stimuler cette renaissance au niveau des infrastructures, espère-t-il.

Plusieurs hébergements et restaurants sont à vendre et on souhaite que de nouveaux acheteurs arrivent avec un dynamisme. On est dus pour qu'il y ait de l'amélioration à ce niveau-là.

Une citation de : Jean-Sébastien Cloutier, président de la Corporation du tourisme de Mont-Saint-Pierre

Des rencontres ont déjà eu lieu avec plusieurs partenaires gouvernementaux et financiers.

La base est là. Quand on parle d'un aménagement récréotouristique, il faut avoir l'environnement, on l'a. Il faut avoir le potentiel, on l'a, affirme M. Cloutier.

D'après les informations de Léa Beauchesne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !