•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq morts et 45 000 évacués en Californie à cause d'incendies

Un pompier, de dos au photographe, marche vers les flammes en tirant un boyau d'arrosage.

Les vents, qui ont d'abord aidé les pompiers à garder le feu loin des zones plus peuplées, l'alimentent maintenant à un rythme inquiétant.

Photo : Associated Press / Marcio Jose Sanchez

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deux jeunes enfants et leur arrière-grand-mère ont perdu la vie lors des importants feux de forêt qui ravagent la ville de Redding, dans le nord de la Californie, portant à cinq le bilan des morts, ont annoncé les autorités, samedi.

La mère de James Roberts (5 ans) et Emily Roberts (4 ans) a confirmé leur décès en plus de celui de sa propre grand-mère, Melody Bledsoe, âgée de 70 ans.

Vendredi, les autorités avaient annoncé la mort de deux pompiers, dont un opérateur de bulldozer âgé de 81 ans.

Selon le service des urgences du gouverneur de Californie (Cal OES), 63 000 hectares ont brûlé dans les 14 incendies en cours dans l'ensemble de l’État, et 10 000 pompiers tentent de combattre l’avancée des flammes.

Un foyer « incontrôlable »

Baptisé Carr, l'incendie au nord de Redding a consumé 32 700 hectares depuis lundi et a détruit près de 575 bâtiments, a indiqué samedi le service des pompiers Calfire.

Le feu n'est circonscrit qu'à 5 % et, dans la nuit, il « a progressé dans toutes les directions avec des avancées importantes », selon les pompiers.

Au total, 38 000 personnes ont été évacuées dans le comté de Shasta en raison de ce foyer « incontrôlable », selon les dires du gouverneur de Californie, Jerry Brown.

Le président Donald Trump a signé samedi un décret ordonnant à l'Agence de gestion des situations d'urgence (FEMA) d'apporter son soutien aux autorités du comté.

Le sud aussi touché

Dans le sud de l’État, le feu Cranston est combattu par 1300 pompiers. Le brasier a détruit 5 maisons et a entraîné la fermeture de routes et l’évacuation d’environ 7000 personnes.

Cranston est en cours depuis mercredi dans la forêt nationale de San Bernardino, au sud-est de Los Angeles, et a brûlé près de 5300 hectares.

Brandon McGlover, un homme de 32 ans, a été arrêté peu après le début de ce feu. Il est soupçonné d'être à l'origine de neuf incendies dans le sud-ouest du comté de Riverside et a été inculpé vendredi matin de 15 chefs d'accusation d'incendie criminel pour lesquels il a plaidé non coupable.

Plus au nord, le feu Ferguson continuait sa progression près du parc national de Yosemite qui a dû fermer en partie, notamment la Yosemite Valley qui ne devrait rouvrir au public que le 3 août en fin de journée.

Le service des urgences de l'État a prévenu que « le risque d'incendie continue d'augmenter à travers la Californie ». « Assurez-vous que votre famille et vos amis sont prêts à évacuer. Soyez sur vos gardes », a-t-il tweeté.

D'après le centre national de coordination des incendies (NIFC), 36 incendies majeurs sévissaient samedi matin aux États-Unis et avaient déjà détruit plus de 93 000 hectares sur le territoire géré par le service national des forêts.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !